POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Réforme de la promotion économique

Luxinnovation: nouvelles missions, nouveaux moyens



eric_busch_luxinnovation.jpg

Spécialiste du digital, Éric Busch arrivera chez Luxinnovation en novembre en tant que head of sector development – Digital Economy. (Photo: Lancelot Network)

Les activités et les ressources de Luxembourg for Business (LFB) relèvent désormais – dans le cadre de la réforme de la promotion économique du pays – de Luxinnovation pour des actions renforcées avec des moyens financiers et humains revus à la hausse.

La réforme de la promotion économique annoncée en octobre 2015 vient de connaître une nouvelle étape avec la disparition du groupement d’intérêt économique (GIE) Luxembourg for Business (LFB).

Ce mercredi, lors d’une assemblée générale extraordinaire, la dissolution de LFB a en effet été décidée et sa liquidation prononcée.

Les activités et les ressources de LFB, comme l’avait précisé le ministre de l’Économie Étienne Schneider l’automne dernier, seront intégrées à Luxinnovation, dont les équipes renforcées pourront s’appuyer sur les compétences sectorielles spécialisées existantes, en particulier en ce qui concerne la connaissance précise des différents secteurs économiques.

Chargée du déploiement d’un ciblage plus proactif et de la mise en œuvre des efforts supplémentaires de marketing et de communication, Luxinnovation va se voir confier de nouvelles missions de promotion et de prospection sectorielles, de développement d’affaires et d’études de marché.

L’ensemble des efforts de promotion du commerce extérieur et de prospection économique se fera désormais sous la dénomination «Luxembourg for Business and Innovation».

Une nouvelle stratégie en cours d’élaboration

Cette réforme de la promotion économique du Luxembourg est également synonyme d’une nouvelle stratégie – en cours d’élaboration – supervisée et approuvée par le Conseil du commerce extérieur et des investissements (Trade and Investment Board) présidé par le ministre de l’Économie et comprenant les présidents de la Chambre de commerce, de la Fedil, de Luxinnovation et de la Chambre des métiers, ainsi que des représentants de différents ministères.

Pour transposer cette nouvelle stratégie sur le terrain, des moyens financiers supplémentaires vont être attribués à Luxinnovation, mais également des moyens humains.

On notera ainsi l’arrivée de Georges Schaaf, qui a quitté ses activités de responsable du marketing et des ventes chez Skycom pour rejoindre Luxinnovation en tant que head of sector development – CleanTech and Materials & Production Technologies. Il est en charge du développement de ces deux secteurs-clés.

Une autre arrivée est déjà annoncée pour le 1er novembre prochain en la personne d’Éric Busch, expert connu et reconnu du monde digital qui endossera les fonctions de head of sector development – Digital Economy. Il a créé, entre autres, Makana, la société d'édition du média IT Nation

La mission principale d’Éric Busch sera de renforcer davantage le positionnement international du pays dans le domaine de l’ICT et d’accompagner la transformation du Luxembourg en 'smart nation'.