PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Les fintech, de quoi parle-t-on?

«Les start-up fintech défient le statu quo»


Retour au dossier

900x600_image_article_patrick_laurent_deloitte.jpg

Alors que le secteur financier est en pleine évolution, les investissements dans la fintech (terme né de la contraction entre «finance» et «technologie») augmentent de manière exponentielle.

En effet, en 2015, ces catalyseurs de changement ont profité de 19 milliards de dollars pour alimenter leur croissance. Ces développements sont suivis de près par de nombreux acteurs dans l’écosystème: que ce soit les banques de détail se sentant menacées, les régulateurs comme la CSSF s’engageant dans le dialogue, ou les grands cabinets tels que Deloitte à l’affût du potentiel de ces nouvelles solutions, tous jettent un œil curieux sur ces start-up qui défient le statu quo.

Les secteurs ciblés sont aussi divers que l’industrie financière elle-même.

Patrick LaurentPatrick Laurent, Partner – Technology leader (Deloitte Luxembourg)

Mais certaines questions persistent: qu’offrent concrètement ces fintech et quel est leur impact?

Les secteurs ciblés sont aussi divers que l’industrie financière elle-même. En effet, les fintech attaquent entre autres les transferts de paiements, des crédits, et des solutions répondant aux exigences réglementaires. Pourtant, cela ne s’arrête pas là: l’industrie des fonds d’investissement et la gestion d’actifs sont tout autant des secteurs ciblés par ces nouvelles sociétés, étant caractérisés par une certaine forme d’inertie. Notamment au niveau de la gestion d’actifs et de patrimoine, Deloitte a identifié de nombreuses forces motrices du phénomène fintech.

En effet, les technologies émergentes telles que la blockchain changent radicalement la chaîne de valeur tandis que l’intelligence artificielle redéfinit la relation client et l’automatisation de la gestion de portefeuille. En outre, certaines de ces technologies sont déployées pour donner lieu à des modèles innovants comme le peer-to-peer lending ou le robo-advisory. Ce phénomène est accompagné de changements profonds dans le reste de l’écosystème au niveau des évolutions réglementaires, des attentes fortes de la part d’une nouvelle génération de clients, ainsi que de la nouvelle attitude des acteurs classiques.

Les technologies émergentes telles que la blockchain changent radicalement la chaîne de valeur.

Patrick LaurentPatrick Laurent, Partner – Technology leader (Deloitte Luxembourg)