POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Transport public

La place de l’Étoile en tram à partir du 27 juillet



20180604_photo_matic_zorman_0844_preview.jpg

À partir du 27 juillet, les stations Theater, Faïencerie et Stäreplaz (Étoile) seront accessibles. Le service depuis Luxexpo sera gratuit pour l’occasion, jusqu’au 16 septembre. (Photo: Matic Zorman)

Initialement annoncé pour une mise en service «au printemps», le nouveau tronçon de la colonne vertébrale des transports en commun de la capitale entrera finalement en service fin juillet. Soit un mois avant la Schueberfouer, qui sera desservie de manière «adaptée».

Les pronostics d’une ouverture du pôle multimodal de la place de l’Étoile «au plus vite» avancés et répétés au fil des mois par André von der Marck, directeur général de Luxtram, ne pourront pas être tenus. Énoncée pour avoir lieu «au printemps», cette ouverture ne deviendra finalement réalité que le 27 juillet prochain, selon le calendrier dévoilé ce lundi.

Comme pour l’inauguration du premier tronçon, le 10 décembre dernier, la mise en exploitation des trois nouvelles stations – Theater, Faïencerie et Stäreplaz (Étoile) – se fera via la gratuité totale du service entre le 27 juillet et le 16 septembre. Une date bien évidemment pas choisie au hasard, puisque correspondant à la mise en service effective du pôle d’échange qui deviendra le terminus de plusieurs lignes de bus RGTR et des points de passage pour certains bus de la capitale.

Luxembourg, une ville à la pointe de la technologie.

Antonio Campos, directeur Europe CAF

Présentée par François Bausch (Déi Gréng), ministre du Développement durable et des Infrastructures, comme «une étape très importante», l’ouverture du nouveau tronçon répond également à de nouvelles normes, puisque les rames circuleront sur cette partie du tracé – et à terme jusqu’à la gare centrale – uniquement via une alimentation par batteries. Et non par une caténaire, comme c’est le cas entre Luxexpo et l’arrêt Pfaffenthal-Kirchberg.

Ce choix, défendu pour son «esthétisme» par Lydie Polfer (DP), bourgmestre de la capitale, se traduit par l’utilisation d’un système de recharge exploité «dans seulement quelques villes en Europe, dont Saragosse depuis 2015», assure Antonio Campos, directeur Europe du constructeur CAF, qui présente Luxembourg «comme une ville à la pointe de la technologie».


Activée à chaque arrêt sur le tronçon qui relie le Pont Rouge à la place de l’Étoile, la recharge des batteries embarquées doit permettre aux rames de rejoindre la prochaine station «même si le temps de charge en période de pointe a été fixé à 20 secondes», précise le responsable espagnol, qui assure qu’«à pleine charge, les batteries peuvent permettre à un tram rempli de circuler sur une distance de quatre kilomètres». Soit le double du tronçon qui entrera en service fin juillet.

Nouvelles rames

«Les tests que nous effectuons depuis la fin mai prouvent que tout fonctionne parfaitement», clame de son côté André von der Marck, qui précise notamment que 10 nouveaux traminots sont en cours de formation pour pouvoir assurer le service. De nouvelles rames seront également nécessaires pour assurer la cadence, dont les prochaines sont attendues pour le mois de «février 2019».

Autre particularité du tracé, la cohabitation entre le 23 août et le 11 septembre prochain avec la Schueberfouer. Pendant cette période, le tram circulera à vitesse réduite sur une seule voie le long de l’allée Scheffer et à des horaires présentés comme étant «au diapason» avec l’activité de fête foraine. À savoir jusqu’à 1h30 du dimanche au jeudi et jusqu’à 2h30 le vendredi et le samedi.