ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Transformation digitale: quelles sont les étapes-clés?

«Favoriser une approche structurée»


Retour au dossier

900x600_jerome_bernard.jpg

Au sentiment de vertige parfois ressenti face à l’impératif d’une transformation digitale, il est important d’opposer une approche structurée, afin d’assurer le succès des démarches entreprises. Pour réussir cette transition, il s’agit de conscientiser tous les pans de l’entreprise.

Il est primordial d’intégrer la transformation digitale à la stratégie globale de l’entreprise, afin d’éviter que les initiatives mises en place soient perçues comme isolées ou déconnectées du business, sans possibilité de mesure en termes d’efficacité. Fédérer les différentes composantes de l’organisation autour d’une vision digitale commune constitue, dans ce contexte, l’un des premiers facteurs-clés de succès. Les middle et top management en particulier doivent être sensibilisés à la nécessité de la transformation digitale et en comprendre les tenants et aboutissants. Très souvent, il apparaît que ce concept du digital – très large et parfois galvaudé – peut recouvrir des réalités très diverses pour les différentes parties prenantes, en fonction de leurs agendas respectifs.

Les middle et top management en particulier doivent être sensibilisés à la nécessité de la transformation digitale.

Jérôme BernardJérôme Bernard, Associate partner – Management consulting  (KPMG Luxembourg)

Lorsque cette sensibilisation est amorcée, et avant de définir les aspirations de l’entreprise, il convient de partager une vue commune de l’environnement dans lequel doit s’inscrire cette transformation, afin de définir des zones prioritaires d’investissement.

Des ateliers de cadrage peuvent être organisés avec des représentants métiers «éclairés» et les décideurs de l’entreprise pour parcourir un ensemble de dimensions (client, compétition, marché, facteurs internes) et évaluer les opportunités et menaces pouvant peser sur les sources de revenus (actuels et futurs) de l’entreprise, à la lumière des mutations consécutives à la digitalisation de l’économie.