ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Solidarité

Nala répertorie les commerces actifs pendant la crise



La plate-forme est en ligne depuis jeudi 2 avril à 9h et liste plus de 50 commerces actifs au Luxembourg. (Photo: Nala.lu)

La plate-forme est en ligne depuis jeudi 2 avril à 9h et liste plus de 50 commerces actifs au Luxembourg. (Photo: Nala.lu)

Un groupe de huit étudiants et jeunes actifs a créé un site web, Nala.lu, qui répertorie les commerces qui livrent pendant la période de confinement. Un moyen d’aider les entreprises locales de manière bénévole.

Nourriture, fleurs, décoration… À emporter ou en livraison. Nala.lu tente de répertorier les offres des commerces encore ouverts en période de confinement partout au Luxembourg.

Le site est en ligne depuis ce jeudi 2 avril à 9h. «Nous sommes un groupe de jeunes (étudiants ou professionnels), juristes, économistes et designers web qui souhaitent apporter leur soutien à la société. Notre idée est d’aider les petites entreprises luxembourgeoises», se définissent ses fondateurs dans un communiqué. Ils étaient quatre au début et sont maintenant huit.

«Avec le confinement, nous étions beaucoup à être de retour chez nos parents et nous voulions faire notre part. Nous ne sommes pas docteurs, nous ne pouvons pas sauver des vies. Mais nous pouvons peut-être sauver des commerces», espère avec humilité Moritz Hoss, cofondateur et étudiant en licence de sciences politiques.

Agir localement

«Certains ont fermé mais continuent de livrer. Si les gens ne les suivent pas sur les réseaux sociaux, ils ne le savent pas forcément», justifie-t-il. «Nombreux sont ceux qui attendent encore des clients.»

Le site s’appelle Nala pour «Now act local association» (association pour agir localement aujourd’hui). L’idée leur est venue samedi dernier, ils l’ont mise en œuvre en moins d’une semaine. L’investissement financier représente «deux fois rien» selon Moritz Hoss.

Le site est gratuit pour les commerçants et les clients, et ne veut pas faire de publicité pour une entreprise plutôt qu’une autre. «Nous ne vendons rien et ne sommes pas un service de livraison», assurent-ils. Il ne se veut pas non plus concurrent de sites comme Letzshop.lu, mais plutôt complémentaire grâce à une offre de type «carnet d’adresses du Luxembourg actif pendant la crise».

Commerces bientôt cartographiés

Disponible en anglais, français et luxembourgeois, il répertorie déjà plus de 50 commerces. «Toute personne qui connaît d’autres commerçants ou prestataires ouverts pendant le confinement ne devrait pas hésiter à nous les signaler ou à les inviter à s’inscrire sur notre site», ajoute la plate-forme. Elle assure contacter tous les commerçants pour s’assurer de leurs services avant publication de leur référence.

La Chambre de commerce et la Ville de Luxembourg leur auraient assuré leur soutien et proposé de partager leur site sur leurs réseaux sociaux. 

Il est «encore en chantier» selon son cofondateur. L’équipe pense déjà à y intégrer une carte en 3D, sur laquelle les gens pourront voir quels commerces restent actifs près de chez eux.