POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

une courte délibération

Mort de George Floyd: le policier est coupable



La mort de George Floyd avait entraîné des manifestations partout dans le monde, et notamment à Luxembourg, devant l’ambassade des États-Unis. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

La mort de George Floyd avait entraîné des manifestations partout dans le monde, et notamment à Luxembourg, devant l’ambassade des États-Unis. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

Derek Chauvin, le policier qui avait appuyé durant 9 minutes sur le cou de George Floyd à Minneapolis le 25 mai 2020, entraînant la mort de ce dernier, a été reconnu coupable d’homicide involontaire et de violences volontaires. Il risque jusqu’à 75 ans de détention via le cumul des peines.

Le jury de 12 citoyens du tribunal du comté de Hennepin (Minneapolis) pouvait, selon certains, délibérer plusieurs jours, même plusieurs semaines pour d’autres. C’est finalement en 24 heures qu’ils ont trouvé une unanimité pour déclarer Derek Chauvin, 45 ans, coupable d’homicide involontaire et de violences volontaires sur la personne de George Floyd, le 25 mai 2020 à Minneapolis. Lors d’une intervention, Chauvin avait maintenu son genou sur le cou de Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, alors que celui-ci implorait les policiers car il ne pouvait plus respirer . Son décès avait été constaté lors de son transfert vers l’hôpital.

Sa mort avait entraîné des émeutes dans la ville et en différents lieux des États-Unis. Mais aussi suscité la naissance du mouvement «Black Lives Matter», des manifestations partout dans le monde – notamment au Luxembourg – et une indignation à la hauteur de la violence des images de l’intervention de police.

Le procès de Derek Chauvin, depuis lors révoqué, se déroulait donc sous une extrême tension. Le verdict, après trois semaines d’audience, étant susceptible de déclencher de nouvelles vagues de violence. Son résultat a suscité une vague de joie devant le tribunal. «Coupable! Une justice obtenue dans la douleur a finalement été accordée à la famille de George Floyd. Ce verdict est un tournant dans l’Histoire», a réagi l’avocat et militant des droits civiques Ben Crump.

Une tournure politique

Le procès avait, au fil du temps, pris une tournure politique. Une élue noire démocrate, Maxine Waters, avait affirmé espérer que Derek Chauvin soit jugé coupable et incitait les manifestants à entrer en confrontation si tel n’était pas le verdict final. Ces propos avaient suscité la colère des républicains, tandis que le juge Peter Cahill lui-même menaçait d’invalider le procès qu’il présidait, après de telles incitations à la révolte urbaine. Le président Joe Biden a, de son côté, confirmé qu’il s’était entretenu au téléphone avec la famille du défunt George Floyd. Prudent jusqu’ici par rapport au procès, il leur avait laissé entendre qu’il «priait pour que le verdict soit un juste verdict» et qualifiait d’«accablant» le dossier à charge contre le prévenu.

Derek Chauvin a été emmené de suite en détention. Le cumul des peines pourrait lui valoir un maximum de 75 ans de prison. Mais le juge Cahill devrait revoir ce total à la baisse. Il ne risquait en aucun cas la peine de mort, cette peine étant abolie depuis 110 ans dans le Minnesota.