ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Assemblée générale

Mireille Rahmé-Bley devient présidente de l’UCVL



Mireille Rahmé-Bley remplace Guill Kaempff à la tête de l’association des commerçants de la capitale. (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

Mireille Rahmé-Bley remplace Guill Kaempff à la tête de l’association des commerçants de la capitale. (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

Guill Kaempff a laissé sa place de président de l’Union commerciale de la Ville de Luxembourg lors de son assemblée générale. L’association y a fait le bilan de l’année 2020 avant d’évoquer les challenges à venir.

Après neuf ans à la présidence de l’Union commerciale de la Ville de Luxembourg (UCVL), Guill Kaempff passe le flambeau. Il l’a annoncé lors de l’assemblée générale du 28 juin. Pour le remplacer, Mireille Rahmé-Bley, ancienne vice-présidente, a été élue. Son prédécesseur gardera une place de président d’honneur.

À la suite de son renouvellement partiel statuaire, le conseil d’administration se compose de deux vice-présidents: Malvina Gelezuinas et Dan Gantrel. D’une secrétaire, Myriam Abid. D’un trésorier, Donato Pascalicchio. Et de dix administrateurs: Danièle Arend-Weber, Fabiana Bartolozzi, Fabienne Belnou, Nicolas Bonnefoy, Julien Dos Santos, Enza Fuzio, Maurice Groben, Philippe Huger, Alicia Kerber et Eric Santeramo.

Moins d’ouvertures et de membres

L’association dédiée au commerce dans la capitale en a profité pour faire le bilan d’une année particulière. Malgré la crise, le nombre de fermetures en centre-ville a été stable par rapport aux années précédentes. En revanche, elle note un net recul des ouvertures. Elle parle aussi de mutation. «Certaines enseignes internationales ont fermé certains de leurs points de vente physiques et ont investi davantage dans une stratégie digitale. Les rues commerçantes ont souffert pendant que le commerce de proximité se redéveloppait dans les quartiers résidentiels.» Sans parler de la digitalisation de nombreux points de vente.

Elle se félicite du soutien apporté à ses 448 membres. 20 l’ont rejointe en 2020, 34 ont fermé et 9 ont résilié leur adhésion. En 2018, ils étaient 490. L’UCVL a notamment refait son site cityshopping.lu et rejoint la Confédération luxembourgeois du commerce (CLC) comme membre associé.

Avant de passer la main, l’ancien président évoque les enjeux de taille sur lesquels devra continuer de travailler l’association. Parmi eux se trouvent les «chantiers multiples, les parkings fermés pour rénovation, les problèmes d’accessibilité en centre-ville et l’insécurité».