PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

bilan 2020

Microlux résiste à la crise



Microlux a déboursé 446.400 euros en 2020. (Photo: Shutterstock)

Microlux a déboursé 446.400 euros en 2020. (Photo: Shutterstock)

Malgré le Covid-19, la société de microcrédit Microlux en a accordé 33 en 2020, presque autant que l’année précédente. Elle termine 2020 avec un résultat opérationnel négatif, cependant en croissance de 12%.

À l’occasion de son cinquième anniversaire, Microlux dresse un bilan de l’année 2020 qu’elle juge encourageant. La société finance, via des microcrédits, les personnes souhaitant créer ou développer une activité économique et n’ayant pas accès au crédit bancaire traditionnel.

Malgré la crise sanitaire, elle fait état de 178 rendez-vous prospects et 33 microcrédits déboursés sur l’année, des chiffres proches de ceux de 2019 , respectivement de 176 et 36. Pour un montant total de 446.400 euros, contre 461.000 l’année précédente. 74 clients actifs ont bénéficié des prestations d’accompagnement par des bénévoles de Microlux. Les domaines d’activité financés concernent principalement le commerce (33%) et les services (30%), suivis par l’horeca (23%) et l’artisanat (14%).

«Les microentreprises que Microlux a soutenues, touchées de très près par la crise du Covid-19, ont résisté en 2020, malgré l’incertitude qui a régné tout au long de l’année», écrit-elle. Se félicitant des nombreuses aides mises en place, comme des moratoires sur les microcrédits, des suivis individuels et une baisse exceptionnelle du taux d’intérêt , de moitié. Des efforts possibles «grâce au soutien continu de nos actionnaires et partenaires financiers», souligne la société. «La banque BGL BNP Paribas, le groupe d’assurances Foyer et l’ONG Appui au développement autonome (Ada) ont renforcé les capacités financières de Microlux. Le Fonds européen d’investissement (FEI) a amélioré les conditions de sa garantie EaSI et la Direction des classes moyennes du ministère de l’Économie et la Chambre de commerce ont augmenté leur subvention annuelle.»

Des aides à la relance en 2021

La société termine l’année 2020 avec un résultat opérationnel (hors provisions sur créances clients) de -102.000 euros, en progression de 12% par rapport à 2019 (-116.000 euros).

Depuis le début de son activité en mars 2016, elle a soutenu 121 entreprises et accordé 129 microcrédits, pour un montant moyen de 13.500 euros. Le taux d’impayé s’élève à 17%.

Elle propose deux types de microcrédits, l’un nommé «entrepreneur» de 25.000 euros au maximum, l’autre «emploi», lancé en 2020, qui va jusqu’à 10.000 euros. Pour continuer à soutenir les entrepreneurs en 2021, elle annonce l’extension de l’encours maximum par client à 50.000 euros au lieu de 25.000. Elle promet également le maintien des taux d’intérêt bas «aussi longtemps que possible» et la mise en place d’un fonds de prêts d’honneur, à 0% avec un différé de remboursement de 24 mois. En plus d’un fonds de soutien pour aider les micro-entrepreneurs ayant cessé leur activité à rebondir.