ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Nomination

Michèle Detaille pour la présidence de la Fedil



220067.png

Michèle Detaille marque de son empreinte l'industrie luxembourgeoise. (Photo: Gael Lesure / Archives)

Michèle Detaille remplacera Nicolas Buck à la présidence de la Fedil. Un choix logique, mais qui marquera l’histoire de l’organisation. Elle sera la première femme à ce poste, et le premier président non luxembourgeois.

Michèle Detaille sera logiquement la prochaine présidente de la Fedil. Le conseil d’administration vient en tout cas de la proposer à ce poste. Reste à l’assemblée générale à valider ce choix avant une entrée en fonction dans le courant du mois d’avril. Il a aussi proposé que Charles-Louis Ackermann, le président du groupe Accumalux, la remplace à la vice-présidence qu'elle laisse vacante.

Jusqu’au début de cette année, il semblait acquis que l’actuel président, Nicolas Buck , repartirait pour un nouveau mandat de trois ans. Mais l’annonce subite, le 1er février dernier, de sa nomination à la présidence de l’UEL, en remplacement de Michel Wurth , a changé la donne. Cumuler les deux présidences est incompatible.

C’est donc un vent nouveau qui va souffler sur la fédération représentant l’industrie luxembourgeoise, avec, pour la première fois, la nomination d’une femme, et d’une non-Luxembourgeoise. Siégeant au conseil d’administration de la Fedil depuis 2005, appelée à la vice-présidence de l’association par Nicolas Buck en juillet 2018, la patronne du groupe Alipa, basé à Wiltz, est taillée sur mesure pour un poste de cette envergure.

J’ai toujours envie d’améliorer la partie du monde qui m’entoure.

Michèle Detaille,  directrice générale,  Alipa

Il y a deux ans, dans un portrait que nous lui avons consacré pour sa quatrième place à l’édition 2016 du Top 100 , elle confirmait aimer s’impliquer dans les affaires du milieu dans lequel elle vit. «J’ai toujours envie d’améliorer la partie du monde qui m’entoure, ça me fait bouger. Certains sont motivés à l’idée de faire un marathon; moi, c’est ça.»

Et, de son avis, une fois que les affaires tournent, un chef d’entreprise peut envisager de s’impliquer dans d’autres activités.

Il est également évident que sa première partie de carrière dans la politique belge – elle a été parlementaire nationale et bourgmestre de Vaux-sur-Sûre – lui servira dans sa mission de représentation de l’ensemble de l’industrie face au monde politique.

Michèle Detaille en mode pionnière

1983. Michèle Detaille devient, à 25 ans, la plus jeune bourgmestre de Belgique, après avoir été élue dans la commune de Vaux-sur-Sûre. Elle y restera 18 ans.

1985. Membre du Parti libéral, elle est élue au Parlement fédéral et devient la plus jeune députée.

2005. Elle est la première femme nommée au conseil d’administration de la Fedil.

2018. Elle devient vice-présidente de la Fédération des industries, en remplacement de l’ex-CEO de SES, Michel Sabbagh. Elle est également la première femme à obtenir ce poste.

2019. Nouvelles premières: elle est la première femme et la première non-Luxembourgeoise à être nommée à la présidence de la Fedil.