PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

COP26

LuxSE rejoint l’alliance pour zéro émission nette



La Bourse de Luxembourg s’engage contre les émissions de gaz à effet de serre. (Photo: Matic Zorman/archives)

La Bourse de Luxembourg s’engage contre les émissions de gaz à effet de serre. (Photo: Matic Zorman/archives)

Lors de la COP26, la Bourse de Luxembourg a rejoint la Net Zero Financial Service Providers Alliance (NZFSPA). Alors que deux engagements ont été pris contre les énergies fossiles par plusieurs États.

LuxSE s’engage à soutenir la transition vers un avenir durable, non seulement en vérifiant sa propre empreinte, mais aussi en responsabilisant les parties prenantes et les produits avec lesquels elle travaille. Elle vient de rejoindre, lors de la COP26, la Net Zero Financial Service Providers Alliance (NZFSPA).

Dans une déclaration officielle, Julie Becker , CEO, explique: «Nous travaillons à l’objectif de zéro émission nette au sein de nos propres opérations et, tout aussi important, nous nous engageons à garantir que nos produits et services soutiennent une ambition élevée, en nous engageant avec tous nos clients et parties prenantes sur les questions de développement durable et en les aidant à définir des voies crédibles pour atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre.»

Six nouveaux signataires

LuxSE fait partie des six nouveaux signataires de l’alliance avec la Bourse de Londres, la Bourse de Singapour, la Bourse de Hong Kong, la Bourse du Mexique et la Bourse de Johannesburg. D’autres membres, comme Bloomberg, Deloitte, KPMG et PwC, en faisaient déjà partie.

Tous les membres de la NZFSPA – qui est soutenue par les bourses des valeurs durables des Nations unies – s’engagent à rendre compte de leurs progrès dans la réalisation des objectifs scientifiques en termes d’émissions de gaz à effet de serre. De plus, ils se sont engagés à faire en sorte que leurs services et produits s’alignent sur l’objectif d’atteindre une économie nette zéro d’ici 2050.

LuxSE déjà familiarisé avec les obligations vertes

L’alliance fait plus largement partie de la Glasgow Financial Alliance for Net Zero (GFANZ), lancée en avril 2021 par l’envoyé spécial des Nations unies pour l’action climatique et les finances, Mark Carney. L’objectif du collectif est de «rassembler les initiatives existantes et nouvelles de financement net zéro au sein d’une coalition sectorielle», indique le site officiel de l’organisation, dans l’espoir d’accélérer la transition vers une économie et une société à faibles émissions de carbone.

Cela s’aligne sur l’initiative Luxembourg Green Exchange de LuxSE lancée en 2016. Le LGX, qui a récemment célébré son cinquième anniversaire, a été la première bourse au monde dédiée aux titres durables et aux obligations vertes, et a rapidement fait de LuxSE une référence en la matière.

L’alliance NZFSPA est la seule alliance mondiale axée sur le zéro net dans le secteur des services fournis.

Deux accords sur les énergies fossiles

En parallèle, le quatrième jour de la COP26, jeudi, a été l’occasion de nouveaux accords. Deux engagements ont été enregistrés jeudi contre les énergies fossiles. Le premier, pris par une vingtaine de pays, vise à abandonner le charbon pour produire de l’électricité d’ici 2040 au plus tard. Le second, pris par au moins 19 nations, a pour but de mettre fin aux aides publiques accordées en faveur des énergies fossiles avant fin 2022.

Cet article a été écrit pour Delano, traduit et édité pour Paperjam.