POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Statistiques européennes

Luxembourg, pays où le risque de pauvreté croît le plus



Le Luxembourg a accusé la plus forte hausse du taux de risque de pauvreté en Europe depuis 10 ans, selon l’étude d’Eurostat parue le 16 octobre. Ce taux est passé de 15,5% en 2008 à 21,9% en 2018.

Déjà en janvier, Eurostat pointait du doigt le fait que le Luxembourg était le deuxième pays de l’Union européenne où le risque de pauvreté chez les 18-24 ans était le plus élevé.

Et le Statec, dans son rapport «Travail et cohésion sociale» du 15 octobre , relève que le taux de pauvreté atteint 18,3% de la population (soit au-delà de la moyenne européenne à 16,9%), mais culminerait à 27,5% si l’État ne soutenait pas ces ménages via les transferts sociaux.

L’étude comparative d’Eurostat, publiée le 16 octobre , montre quant à elle que le Grand-Duché est le pays qui fait état de la plus forte croissance de son taux de risque de pauvreté ou d’exclusion sociale sur les 10 dernières années, devant la Grèce et l’Estonie. Un taux qui est passé de 15,5% en 2008 à 21,9% en 2018.

La Bulgarie (32,8%), la Roumanie (32,5%) et la Grèce (31,8%) sont les trois pays où la population est le plus menacée de pauvreté. Les taux les plus faibles sont recensés en Slovaquie, Slovénie et Tchéquie.

En 2018, dans l’Union européenne, 109,2 millions de personnes, soit 21,7% de la population, étaient menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale.