POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

ESPACE

Le Luxembourg signe un accord avec la Nasa



279168.jpg

Les directeurs des deux agences spatiales, Marc Serres et Jim Bridenstine, entre le ministre de l’Économie Étienne Schneider et l’ambassadeur des États-Unis au Luxembourg Randy Evans. (Photo: Nasa/Aubrey Gemignani)

Le directeur général de la Nasa, Jim Bridenstine, et le CEO de l’Agence spatiale luxembourgeoise, Marc Serres, ont profité du 70e Congrès international de l’aéronautique à Washington pour signer une nouvelle déclaration d’intention de collaboration.

Après avoir signé un premier accord au niveau ministériel, au Luxembourg, en mai 2019, les États-Unis et le Luxembourg ont décidé de renforcer encore leurs relations dans le domaine de l’espace.

À l’occasion du 70e Congrès international de l’aéronautique à Washington, en présence du ministre de l’Économie  Étienne Schneider  et de l’ambassadeur des États-Unis au Luxembourg  Randy Evans , les deux directeurs généraux des agences spatiales, Jim Bridenstine (Nasa) et Marc Serres (LSA), ont signé un mémorandum d’accord.

La déclaration détaille un certain nombre de domaines potentiels de collaboration future, tels que les applications spatiales, l’exploration et l’utilisation de l’espace, y compris l’utilisation durable des ressources spatiales, ainsi que le partage de données scientifiques et la formation.

Objectif Lune en 2024

Parallèlement, la Nasa et la LSA entendent rechercher un accord-cadre afin de faciliter la collaboration future entre les deux agences.

Cette collaboration s’inscrit dans un contexte: la priorité de la Nasa de renvoyer les humains à la surface de la Lune d’ici 2024 grâce au programme Artemis, et son intention de jeter les bases d’une présence humaine à long terme dans ces régions d’ici 2028, dans la perspective d’une exploration humaine de Mars.

Ils ont également souligné le potentiel de ces initiatives pour l’exploration et l’utilisation des ressources spatiales ainsi que pour les entités du secteur privé et les partenariats public-privé afin de contribuer à l’exploration et à l’utilisation de la Lune, de Mars et d’autres corps célestes. Les deux agences attachent une grande importance à leur objectif de contribuer à l’exploration pacifique et à l’utilisation durable des ressources spatiales au profit de l’humanité.