PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

#Nowomennopanel

LPEA, 20e à prêter serment pour la diversité



L’asbl LPEA s’engage à proposer au moins une femme dans les panels qu’elle présente lors de conférences ou événements professionnels. (Photo: Mike Zenari/archives Maison Moderne)

L’asbl LPEA s’engage à proposer au moins une femme dans les panels qu’elle présente lors de conférences ou événements professionnels. (Photo: Mike Zenari/archives Maison Moderne)

L’asbl rassemblant les acteurs du private equity vient de signer «My Pledge» de l’initiative Equilibre, s’engageant à proposer des panels plus féminins lors de conférences.

Lancé en mars 2018 par Equilibre, «My Pledge» (la promesse) continue d’attirer les signataires – banques, cabinets juridiques, cabinets de conseil et d’audit… C’est au tour de la LPEA de s’engager à n’organiser aucun panel sans femme (#NoWomenNoPanel).

«Il y a beaucoup de femmes dans notre réseau qui sont désireuses d’être plus actives et de s’exprimer lors d’événements publics et qui présentent autant d’expérience et de connaissances que leurs pairs masculins», explique  Rajaa Mekouar-Schneider , CEO de la LPEA  depuis peu . «Elles peuvent être un peu plus difficiles à dénicher au début, mais j’ai confiance dans le fait que nous puissions devenir des contributeurs nets à Équilibre en mettant en avant des femmes du milieu du private equity lors d’autres événements professionnels.»

Cette initiative va conduire davantage de femmes à participer à des événements puisqu’elles se sentiront représentées.
Larissa Best

Larissa Best,  directrice,  Equilibre

«Ravie» d’accueillir la LPEA «parmi les sociétés et associations au Luxembourg et au-delà engagées dans la diversité et l’inclusion dans les conférences et les panels», Larissa Best, directrice d’Equilibre, estime que «cette initiative va conduire davantage de femmes à participer à des événements puisqu’elles se sentiront représentées. Pourquoi est-ce important? Parce que le réseautage nourrit par essence des options de carrière ultérieures et c’est lors d’événements qu’il se développe.»

Cet engagement de la LPEA intervient dans la foulée du lancement de l’initiative Private Equity for Women (PE4W) destinée à promouvoir l’ascension professionnelle des femmes au sein des sociétés de private equity. Et ce, alors que ce secteur est celui, dans le milieu financier, qui compte le plus bas taux de femmes à des postes exécutifs supérieurs – seulement 6%. Très loin des 40% souhaités par le Grand-Duché comme par la Commission européenne.

La jeune fédération des acteurs du private equity s’apprête également à lancer un programme de mentorat animé par Myles Downey, un expert en performance, coaching et leadership, afin d’accompagner les femmes membres de la LPEA – un programme également ouvert aux hommes.