PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Stratégie

KBL epb attaque l’Europe du Nord depuis Copenhague



279066.jpg

Søren Kjaer développera les marchés d’Europe du Nord, qu’il connaît bien, pour KBL epb. (Photo: KBL epb)

Le groupe de banque privée luxembourgeois KBL epb s’étend dans les pays nordiques. Il ouvre une succursale à Copenhague, au Danemark, qui sera dirigée par Søren Kjaer.

Les choses bougent rapidement au sein du groupe KBL epb depuis  la nomination de Jürg Zeltner  en tant que group CEO en mai dernier. Après  la nomination de plusieurs managers , le groupe de banque privée luxembourgeois a, cette fois, décidé d’étendre son réseau géographique. Objectif: les pays nordiques.

Le groupe vient en effet de nommer le Danois Søren Kjaer au poste de CEO de Nordics, la nouvelle entité créée pour développer ces marchés. Cette nouvelle succursale sera basée à Copenhague et entrera en activité dans le courant du premier semestre 2020.

«Je suis ravi d’accueillir Søren au sein de notre équipe de direction et j’ai hâte de présenter notre approche hautement personnalisée de la gestion de fortune dans les pays nordiques, où nous voyons d’énormes opportunités à long terme», a commenté Jürg Zeltner, dans un communiqué.

Le changement est stratégiquement important.  Depuis le rachat de la banque par le groupe qatari Precision Capital, en 2012, la stratégie de la banque avait toujours été de se renforcer à l’international, mais dans les marchés où elle était déjà active. Mais, en août dernier, le groupe avait annoncé son retour sur le marché suisse avec  le rachat du gestionnaire de fortune Bank am Bellevue .

Actuellement, KBL epb est présente dans six pays à travers différentes marques: Royaume-Uni (Brown Shipley), Pays-Bas (InsingerGilissen), Espagne (KBL España), Allemagne (Merck Finck), Belgique (Puilaetco Dewaay) et Luxembourg (KBL Luxembourg). Le groupe dispose d’un réseau dans 50 villes.

Avant d’accepter ce nouveau poste, Søren Kjaer était managing director Nordic Region chez UBS Wealth Management et CEO Denmark au sein d’UBS. Il a également dirigé le business nordique pour Credit Suisse.

Il connaît donc bien le marché des pays d’Europe du Nord et se montre optimiste sur les activités que peut y développer KBL, grâce à l’agilité que permet sa taille réduite. «Sur la base de nombreuses années d’expérience dans les pays nordiques et de conversations avec des clients et professionnels de la gestion de fortune, je suis convaincu que nous pouvons devenir un véritable challenger de l’industrie», a précisé le CEO de la nouvelle succursale.