POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Évolution des Prix à la consommation

L’inflation bondit à 2%, selon le Statec



Sur un an, la hausse des prix des produits pétroliers dépasse les 13% (Photo: Shutterstock)

Sur un an, la hausse des prix des produits pétroliers dépasse les 13% (Photo: Shutterstock)

Bond spectaculaire du taux annuel d’inflation qui passe sur un mois au Luxembourg de -0,1% à +2%. Le principal responsable est le décalage des soldes de janvier à février pour cause de Covid.

Sur un mois, à la fin mars, l’indice des prix à la consommation national (IPCN) progresse de 1,4%. Si l’on neutralise l’effet du retour de soldes, l’indice progresse de 0,4% par rapport au mois précédent. Après la fin des soldes, les prix des «articles d’habillement et chaussures» ont progressé de +19,4% par rapport à février et le prix des «meubles, articles de ménage et entretien courant du logement» de +1,9%.

Ce qui porte l’inflation de manière plus continue, ce sont les prix des produits pétroliers. Sur un an, la hausse est supérieure à 13% et sur un an de +4,6%. Pour le diesel, la hausse mensuelle est de +4,2%, pour l’essence de +5,6% et pour le mazout de chauffage de +7,9%.

Dans leur ensemble, les prix alimentaires restent stables à +0,7% sur un mois.

Du côté des baisses, le Statec pointe les tarifs pour les crèches et foyers de jour pour enfants (-1,7%), les plantes et les fleurs (-3,2%) ainsi que les appareils électriques pour soins corporels et le gros outillage pour le jardin qui ont donné lieu à des actions promotionnelles en mars.

Dans ses précédentes prévisions, le Statec prévoyait une tranche indiciaire pour les salaires et retraites au deuxième trimestre 2022. Un scénario pour l’instant pas remis en cause.