POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

En 2020

Le Luxembourg parmi les champions de l’inflation



La hausse du prix des produits alimentaires s’est fait ressentir partout en Europe. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

La hausse du prix des produits alimentaires s’est fait ressentir partout en Europe. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Avec 0,82% en 2020, le taux d’inflation luxembourgeois est trois fois plus élevé que la moyenne de la zone euro. Les produits alimentaires font figure de moteurs de la hausse des prix partout en Europe.

Les images de caddies débordant d’aliments et de papier hygiénique figurent sans conteste parmi les clichés de l’année 2020, mais cela laisse aussi des traces dans l’inflation, comme le montre le dernier rapport de l’Observatoire de la formation des prix paru jeudi.

En Europe, les prix des produits alimentaires ont augmenté, en 2020, de 2,6% contre 2,1% un an plus tôt. Dans le détail, le prix de la viande (+7,1%) semble avoir pesé sur la tendance, de même que celui des fruits frais (+10,5%) qui a été impacté à la fois par les conditions climatiques, mais aussi par la fermeture des frontières qui a compliqué le transport et l’arrivée de la main-d’œuvre pour les récoltes.

Slovaquie, Autriche et Pays-Bas en tête

Mais globalement en Europe, les taux d’inflation ont été affectés par la crise sanitaire et ont terminé l’année en deçà des niveaux de 2019. Il n’empêche que, avec 0,82%, le Luxembourg s’affiche au-dessus de la moyenne européenne (0,74%) et même au triple de la zone euro (0,25%).

Les prix semblent avoir augmenté plus vite au Luxembourg que dans ses trois pays limitrophes, tandis que le trio de tête est occupé par les Pays-Bas (1,11%), l’Autriche (1,39%) et la Slovaquie (2,01%) – qui figure comme le seul pays à répondre à l’objectif de la Banque centrale européenne d’une inflation proche de 2%.

Dans le détail, le prix des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées est celui à avoir le plus fortement augmenté au Luxembourg – de 2,73% sur un an devant les tarifs de l’horeca (+2,37%) et les loisirs (+2,29%).

La dégringolade des prix de l’énergie (-7,8%) se fait également sentir au Grand-Duché puisque le taux d’inflation sous-jacent qui exclut les produits pétroliers termine 2020 en hausse de 1,60%. La gratuité des transports publics, introduite le 29 février dernier, alimente pour sa part le ralentissement de l’inflation pour les services, à 1,27% en 2020 contre 2,32% un an plus tôt.

Un effet TVA en Allemagne

Les pays voisins se distinguent sur d’autres fronts: en France, l’alcool et le tabac ont vu leurs prix gonfler de 7,55%. Côté belge, les meubles ont augmenté de 1,49%, tandis qu’en Allemagne, seuls le logement et les charges (eau, électricité, combustibles) s’affichent en modeste hausse de 0,42%. En cause, une baisse de la TVA introduite le 1er juillet aussi bien sur le taux standard (de 19% à 16%) que sur le taux réduit (de 7% à 5%).

La comparaison entre pays présente toutefois quelques limites: le poids des différentes catégories varie d’un indice des prix à la consommation national à un autre. Et au Luxembourg, une autre nuance se présente: l’IPCN se limite à la population résidente et exclut donc la consommation des non-résidents, que l’on sait non négligeable dans certaines catégories.