POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Évolution des prix à la consommation

L’indexation des salaires finalement en 2021?



Sur un an, les prix alimentaires ont baissé de -0,5%. (Photo: Shutterstock)

Sur un an, les prix alimentaires ont baissé de -0,5%. (Photo: Shutterstock)

Selon les calculs du Statec, l’indice des prix à la consommation a progressé de 0,1% en avril pour s’établir à 2,1% au Luxembourg. L’index pourrait intervenir non plus en 2022 mais dès la fin de l’année 2021.

Une progression modeste par rapport à celle du mois dernier  due à la baisse de 0,4% du prix des produits pétroliers. «Suite à quatre mois de hausse pour les prix pétroliers, la tendance est rompue. Entre mars et avril, ils ont diminué de 0,4%. À la pompe, les automobilistes déboursent 1,8% de moins pour un litre de diesel, tandis que le prix d’un litre d’essence augmente de 0,7% par rapport à mars. Le prix du mazout de chauffage diminue de 2,3% tandis que celui du gaz de ville a augmenté de 2,1%. Comparés au mois d’avril de l’année précédente, les prix des produits dérivés de l’or noir dans le panier de l’indice sont supérieurs de 28,9%», détaille le Statec.

À l’inverse, les prix des biens et services hors produits pétroliers augmentent de 0,1%, «ce qui cache toutefois au niveau détaillé du panier de consommation certains mouvements opposés de prix qui se neutralisent».

Hausse des prix de 0,5% dans la restauration

Dans le détail, les prix des produits alimentaires diminuent de 0,2% en comparaison mensuelle. Les plus fortes réductions de prix sont observées pour les fruits de mer frais (-5,2%), les glaces (-2,6%) et les pâtes (- 2,3%). Des hausses de prix ayant un impact sur le résultat général ont été constatées pour les légumes frais (+2,8%), les œufs (+2%) et les pizzas et quiches (+0,7%). En comparaison annuelle, les prix alimentaires sont inférieurs de -0,5%.

Du côté des services, les tarifs pour les crèches et foyers de jour pour enfants ont augmenté de 1,8% en avril. Une hausse de 0,5% a été constatée dans le secteur de la restauration. Les prix des billets d’avion ont augmenté de 10,1%, tandis que les prix des voyages à forfait ont diminué de 3%. Les tarifs des services de téléphonie mobile ont baissé de 2,4%. 

Le taux annuel d’inflation sous-jacent perd 0,5 point de pourcentage et s’établit à 1% en avril. L’indice général du mois d’avril exprimé en base 100 en 2015 se chiffre à 108,19 points. La moyenne semestrielle de l’indice rapportée au 1er janvier 1948 passe de 882,99 à 884,74 points. La prochaine indexation sera déclenchée lorsque la valeur de 895,78 sera atteinte.

Une indexation des salaires avant fin 2021?

Selon les dernières projections du Statec , le taux d’inflation devrait s’établir autour de 2% en 2021, porté par la croissance continue des prix des produits pétroliers (19,6%, estimation 2021). Le scénario central de l’institut national de la statistique mise en 2022 sur une inflation à 1,6%, à la hauteur de l’inflation sous-jacente qui prendrait le relais. Cette dernière s’inscrirait en effet à la hausse, puisque le Statec l’évalue à 1,2% pour 2021.

Dans ces conditions, et alors qu’il prévoyait en février une prochaine tranche indiciaire entre les 1er et 3e trimestre 2022, le Statec estime désormais que l’index pourrait intervenir avant la fin de l’année 2021. Selon ce scénario médian, l’indexation à la hausse des salaires et pensions tomberait au quatrième trimestre, hypothèse qui n’est pas si éloignée du scénario haut, dans lequel la flambée des prix des produits pétroliers serait plus conséquente. Le scénario plus modéré sur ce point repousserait un index au trimestre 2022.