POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

exposition universelle

La gastronomie luxembourgeoise veut briller à Dubaï



Les préparatifs de la prochaine exposition universelle battent leur plein. Et le Luxembourg vient de dévoiler sa stratégie dans le domaine de la gastronomie. (Photo: GIE Luxembourg@Expo 2020 Dubaï)

Les préparatifs de la prochaine exposition universelle battent leur plein. Et le Luxembourg vient de dévoiler sa stratégie dans le domaine de la gastronomie. (Photo: GIE [email protected] 2020 Dubaï)

Le Luxembourg participera à l’exposition universelle de Dubaï du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021. Un large volet de la programmation du pavillon national sera dédié à la gastronomie.

Le compte à rebours est enclenché pour la dernière ligne droite avant l’ouverture de l’ exposition universelle de Dubaï, le 20 octobre 2020 . Le pavillon luxembourgeois, actuellement en chantier, devra mettre en avant le thème choisi: «Ressourceful Luxembourg».

C’est en réalité toute l’excellence luxembourgeoise qui devra être mise en avant, dont sa gastronomie. Un groupe de travail a été spécialement constitué autour de ce thème et a très vite décidé de confier l’élaboration d’un concept culinaire et son exploitation à l’École d’hôtellerie et du tourisme du Luxembourg (EHTL). Car l’ambition est bien d’y briller.

«L’EHTL est un acteur incontournable dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme, qui a l’avantage non seulement de posséder le savoir-faire pour l’élaboration d’un tel concept, mais aussi de disposer d’une partie de la main-d’œuvre qualifiée pour participer à sa mise en œuvre», justifie le groupement d’intérêt économique (GIE) Luxembourg @ Expo2020 Dubai.

Six jeunes chefs à l ’ honneur 

Concrètement, que vont pouvoir découvrir les visiteurs? Tout d’abord, un restaurant appelé Schengen Lounge. Entièrement vitré, il occupera une place privilégiée dans le pavillon et offrira 80 places dont 30 en terrasse. Il sera ouvert tous les jours, proposera une sélection de gâteaux en après-midi et un service de «take-away» pour les plus pressés, baptisé «Luxembourg on a Plate». C’est entre 18h et minuit qu’il proposera des menus concoctés par un des six jeunes chefs luxembourgeois qui seront sélectionnés après un appel à candidatures.

Dans les assiettes? De la cuisine luxembourgeoise traditionnelle mais aussi des plats qui refléteront la diversité culturelle du pays. 

Exploité par un restaurateur sur place, le Schengen Lounge s’attend à accueillir 200 à 350 couverts par jour.

36 élèves et 3 enseignants de l ’ EHTL iront sur place

Les services de restauration et d’encadrement seront assurés par des élèves de l’EHTL. Ils seront en tout 36 à s’y rendre avec trois enseignants. «Ils pourront récupérer à leur retour les cours théoriques qu’ils n’ont pas pu suivre. L’EHTL étant une ‘i-Pad school’, des cours sont disponibles à distance via le projet One2one. La période travaillée à Dubaï sera en tout cas reconnue comme période d’enseignement pratique ou comme élément de stage, suivant le cursus de l’élève», expliquent les organisateurs.  Les différents frais seront pris en charge par le GIE et le ministère de l’Éducation.

Les jeunes auront le privilège d’être encadrés par KimKevin de Dood, Luxembourgeois de 28 ans, chef de cuisine étoilé au Saint Pierre Kuala Lumpur.