POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Pandémie

Une future loi Covid sans grands changements



«La situation change, mais nous devons rester optimistes», a dit la ministre de la Santé. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

«La situation change, mais nous devons rester optimistes», a dit la ministre de la Santé. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

La prochaine loi Covid, qui fixera les mesures prises pour faire face à la pandémie, ne proposera ni nouveaux assouplissements ni nouvelles restrictions. Un statu quo que le gouvernement aimerait appliquer jusqu’à la mi-septembre.

En l’absence du Premier ministre Xavier Bettel (DP), sorti de l’hôpital quelques heures plus tôt, ce sont le vice-Premier ministre et ministre du Travail Dan Kersch (LSAP) et la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) qui ont expliqué les décisions prises par le conseil de gouvernement en ce qui concerne la prochaine loi Covid. Celle-ci entrera en vigueur le 16 juillet au plus tard, et devrait le rester jusqu’au 14 septembre. Mais, évidemment, explique Dan Kersch, si la situation venait à se détériorer, «une nouvelle loi devrait être adoptée, amenant la Chambre à se réunir durant les vacances».

Cependant, même si la situation se dégrade dans plusieurs pays et que le nombre d’infections est en très nette hausse au Luxembourg , aucune mesure n’est prise dans la précipitation. D’autant «que cela reste calme dans les hôpitaux et que la situation est stabilisée», selon la ministre de la Santé.

«Il n’y a donc pas de mesures révolutionnaires, ni dans le sens d’un allègement ni dans le sens d’un renforcement des restrictions. Nous souhaitons plus un statu quo avec des adaptations ponctuelles», confirme Dan Kersch.

Quels sont les principaux changements?

1/ Le gouvernement souhaite une plus grande harmonisation dans le cadre des rassemblements. Ceux de plus de 10 personnes seront donc possibles dans le cadre privé. Il en ira de même ailleurs, mais sous couvert du CovidCheck. Après minuit, il ne sera plus possible de rester dans un lieu public sans ce CovidCheck ou un test certifié. «Dès lors, après minuit, l’autotest volontaire non certifié n’aura plus de valeur», martèle le vice-Premier ministre.

2/ La vaccination mix-and-match, soit une première dose d’un vaccin et une seconde d’un autre vaccin, sera désormais possible.

3/ Une injection d’une troisième dose sera aussi possible.

4/ Les personnes en situation irrégulière, «nombreuses au Luxembourg», pourront se faire vacciner.

5/ Le congé pour raisons familiales est prolongé jusqu’au 14 septembre.

6/ Les entreprises qui souhaiteront engager des apprentis auront droit à de nouvelles aides jusqu’en octobre 2022.

7/ Les activités de loisir ou scolaires des enfants pourront se faire durant l’été sans masque et sans distanciation.

Les lieux de loisir et de sortie nocturne sont pointés comme des endroits propices à la contamination. La Fête nationale semble l’avoir démontré et les mesures décidées «par la Chambre doivent être respectées» ont souligné les ministres. Dès lors, des opérations coup de poing auront lieu de la part de la police.

De plus, les amendes envers les organisateurs qui ne respecteraient pas les prescrits de la loi ont été revues à la hausse: 6.000 euros à l’avenir, contre 4.000 euros actuellement.