POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Recrutement

Le futur Parquet européen moins étoffé que prévu



265502.jpg

Le Parquet européen s’installera en novembre 2020 dans une des tours d’entrée du Kirchberg. (Photo: MAEE - ministère des Affaires étrangères et européennes)

Un an avant son installation au Luxembourg, le Parquet européen aurait réduit ses besoins en personnel de près de 50%. 117 postes sur les 200 escomptés seraient créés.

La décision ayant été prise en 2017 , le Parquet européen doit s’établir à Luxembourg l’an prochain . Mais selon les informations du Luxembourg Times, le cadre du personnel a déjà été raboté.

En principe, l’organe judiciaire devait compter 208 personnes basées dans la capitale grand-ducale. 118 emplois à temps plein et 90 personnes de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf), transférés depuis Bruxelles.

Or, note notre confrère, citant un fonctionnaire du Parquet, l’institution ne prévoit plus d’accueillir que 117 personnes. Et parmi celles-ci, il est prévu d’accueillir quand même une partie de l’Olaf.

Selon un témoignage syndical rapporté par le Luxembourg Times, le personnel de l’Olaf basé en Belgique ne serait pas non plus enthousiaste à l’idée de déménager au Luxembourg. Les fonctionnaires européens ont des salaires similaires, quel que soit le pays où ils travaillent, mais ce qu’ils craignent, ce serait le coût de la vie au Luxembourg, qui est nettement plus important qu’à Bruxelles.