POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Accord fiscal

Les frontaliers belges protégés jusque fin août



Si l’employeur le permet, les frontaliers belges pourront continuer à travailler à domicile jusque fin août. (Photo: Shutterstock)

Si l’employeur le permet, les frontaliers belges pourront continuer à travailler à domicile jusque fin août. (Photo: Shutterstock)

Les frontaliers belges sont rassurés. La pratique du télétravail sans dégâts collatéraux fiscaux est garantie jusqu’au 31 août prochain au moins.

Ce mercredi 1er juillet, le Luxembourg a prolongé avec le gouvernement belge l’accord conclu dans le cadre de la crise du coronavirus. Il prévoit que les salariés belges qui télétravaillent actuellement sur le territoire belge ne risquent pas de changer d’affiliation de sécurité sociale s’ils dépassent le seuil européen de 25 jours travaillés hors des frontières luxembourgeoises.

Un accord de principe avait déjà été donné par la Belgique récemment. Des accords du même genre devraient prochainement être obtenus pour les travailleurs frontaliers allemands et français.

Pour le ministre luxembourgeois de la Sécurité sociale, Romain Schneider  (LSAP), «la prolongation de cet accord est un geste de solidarité fort de nos pays voisins».