ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Réseau social

Elon Musk suspend le rachat de Twitter



Elon Musk risque 1 milliard de dollars de frais de résiliation s’il met fin à l’accord de rachat de Twitter. (Photo: Shutterstock)

Elon Musk risque 1 milliard de dollars de frais de résiliation s’il met fin à l’accord de rachat de Twitter. (Photo: Shutterstock)

Quelques semaines après avoir annoncé le rachat de Twitter, Elon Musk suspend temporairement l’accord. Il attend des précisions sur le calcul selon lequel les faux comptes représenteraient environ 5% des utilisateurs du réseau social. L’action du groupe s’effondre.

Le rachat de Twitter se met en pause, en raison d’une étude selon laquelle les faux comptes ou spams sur le réseau social représentent environ 5% des utilisateurs. La dépêche de Reuters , qui cite l’audit réalisé par Twitter sur ses 229 millions de comptes quotidiens monétisables, date du 3 mai. Pourtant, c’est ce vendredi 13 mai qu’Elon Musk y réagit.

«L’accord Twitter est temporairement suspendu dans l’attente de détails soutenant le calcul selon lequel les spams/faux comptes représentent effectivement moins de 5% des utilisateurs», écrit-il sur son propre compte.

Le milliardaire américain, patron de Tesla et SpaceX, avait dû affronter les réticences du conseil d’administration de la plateforme avant qu’elle accepte, fin avril, son offre de rachat pour 44 milliards de dollars, soit 41 milliards d’euros.

Il avait tout de suite annoncé avoir pour objectif, en plus de la «liberté d’expression», de mettre fin aux spams et faux comptes. Il s’était par ailleurs dit prêt à réintégrer Donald Trump, dont le compte avait été banni pour incitation à la violence.

Pour Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown, interrogée par Reuters, l’annonce pourrait faire partie d’une stratégie d’Elon Musk pour faire baisser le prix de l’acquisition. L’agence de presse anglaise précise qu’en cas d’annulation du contrat, il devra payer des frais de résiliation pour un montant d’1 milliard de dollars (963 millions d’euros).

L’action de Twitter a chuté d’environ 20% après l’annonce d’Elon Musk, juste avant l’ouverture de Wall Street, selon plusieurs médias.