PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

La fintech de la Lhoft lève 93 millions d’euros

Satispay séduit même le fondateur de Twitter



Le fondateur de Satispay, Alberto Dalmasso, a réussi un joli coup, en levant non seulement 93 millions d’euros, mais auprès d’investisseurs de premier plan, comme Square, du fondateur de Twitter, ou Tencent, le géant chinois. (Photo: Satispay)

Le fondateur de Satispay, Alberto Dalmasso, a réussi un joli coup, en levant non seulement 93 millions d’euros, mais auprès d’investisseurs de premier plan, comme Square, du fondateur de Twitter, ou Tencent, le géant chinois. (Photo: Satispay)

Square, Tencent, LGT Lightstone et les VC de Telecom Italia ont apporté 70 des 93 millions d’euros que la fintech italienne installée à la Lhoft Satispay annonce avoir levés en série C. De quoi poursuivre l’expansion en Europe de sa solution de paiement mobile.

Il y a le chiffre, 93 millions d’euros, et les noms autour de la table de cette série C, l’américaine Square (la fintech du fondateur de Twitter, Jack Dorsey, qui a investi 18 millions de dollars), la chinoise Tencent (18 milliards d’euros de chiffre d’affaires déjà cette année), le fonds de capital-risque LGT Lightstone, et la structure d’investissement de Telecom Italia.

La «petite» fintech italienne, arrivée au Luxembourg en 2019 pour avoir une licence bancaire et s’épargner les conséquences du Brexit, se retrouve valorisée à un quart du milliard d’euros.

«Ce tour de table consiste à une augmentation de capital de 68 millions d’euros résultant de l’achat d’actions nouvellement émises et d’environ 25 millions d’euros suite à l’achat d’actions secondaires détenues par d’anciens investisseurs. Offrant une solution de paiement mobile innovante basée sur un compte bancaire, totalement indépendante des réseaux de cartes de crédit/débit, la fintech prévoit d’utiliser ces nouvelles ressources financières pour accompagner son expansion européenne. L’accroissement de la taille de son équipe de développement commercial au Luxembourg – actuellement un des marchés-clés de l’entreprise – est une priorité pour Satispay», écrit-elle dans un communiqué diffusé jeudi matin.

Au total, depuis sa création il y a sept ans, la fintech a levé 110 millions d’euros.

Toujours selon le communiqué, «le tour de table a largement dépassé l’objectif initial de 50 millions d’euros et va aider Satispay à consolider sa position de leader en Italie, tout en stimulant son expansion internationale au Luxembourg et en Allemagne et en accélérant sa forte dynamique sur ces marchés. En Italie, notamment, la société connaît un essor considérable et compte désormais plus de 1,3 million d’utilisateurs et 130.000 commerçants.»

Au cours des 10 premiers mois de l’année, Satispay a traité environ 21,5 millions de transactions, représentant un volume de transactions de 400 millions d’euros, soit une hausse de 78% par rapport à la même période en 2019. Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, Satispay a connu une croissance significative des inscriptions d’utilisateurs et de commerçants ainsi que de l’utilisation des services in-app. La fintech compte plus de 450.000 nouveaux utilisateurs et 35.000 nouveaux commerçants affiliés au cours des 10 premiers mois de 2020, y compris d’importants groupes tels que Carrefour, Auchan, Autogrill et KFC.

200 commerçants au Luxembourg ont déjà activé le service Satispay et proposent à leurs clients un moyen de paiement sûr et sécurisé. Récemment, la société a également annoncé qu’elle avait considérablement étendu son réseau de commerçants au Luxembourg en ajoutant Ferber, Concept+Partners, Manso Group et Paris 8 à son tableau de chasse.

Le tour de table sera présenté aux actionnaires pour leur approbation lors de l’assemblée générale des actionnaires du vendredi 20 novembre. La clôture officielle du tour de table est soumise aux conditions de clôture habituelles pour une telle transaction et devrait être terminée d’ici la fin de l’année.