LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Drive

Sur le radar – 3 questions à Guido Savi

«L’électrification du parc automobile se porte bien»



Guido Savi:  «Les constructeurs estiment que la pénurie de microprocesseurs impactera également l’année 2022.» (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Guido Savi:  «Les constructeurs estiment que la pénurie de microprocesseurs impactera également l’année 2022.» (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Après une année record en 2019, le marché des véhicules neufs a reculé pour la deuxième année consécutive. Une baisse à mettre sur le compte de la crise sanitaire et de la pénurie de microprocesseurs, qui a considérablement rallongé les délais de livraison. Le point avec Guido Savi, responsable de la Febiac Luxembourg.

Comment s’est porté le marché de l’automobile au Luxembourg en 2021?

Guido Savi. – «En raison de la crise du Covid-19 et du lockdown qui l’a accompagnée, le marché 2020 avait reculé de 18% par rapport à 2019, qui constituait une année record, avec plus de 55.000 nouveaux véhicules enregistrés. En 2021, le marché a encore reculé de 1,8% par rapport à l’année précédente. Par contre, l’électrification du parc automobile se porte bien sous l’effet de différents facteurs, tels que l’extension de l’offre de modèles, la mise en place d’incitants à l’achat et le développement de l’infrastructure de charge publique. Par rapport à l’année passée, la part de marché des véhicules 100% électriques (BEV) a progres­sé de 40%, celle des plug-in hybrides (PHEV) de 43%, et celle des full hybrides (HEV) de 65%. Au total, les véhicules électrifiés représentent 36% du marché luxembourgeois.

Comment expliquer cette nouvelle baisse en 2021?

«La pénurie de microprocesseurs est le prin­cipal facteur de ce recul du marché, et elle a entraîné une progression du marché des véhicules d’occasion. Il n’y a en réalité pas une baisse de la demande de la part du consommateur, mais les longs délais de livraison limitent les immatriculations et peuvent entraîner des annulations de commandes.

Quand peut-on espérer la fin de cette crise des microprocesseurs, et donc retrouver des délais de livraison normaux?

«Cette pénurie de microprocesseurs touche une multitude de microprocesseurs différents (gestion du moteur, e-call, sièges chauffants, etc.). La situation peut varier d’un modèle à l’autre au sein d’une même marque. En général, les véhicules électrifiés, et en particulier les plug-in hybrides, sont les plus touchés, car ils utilisent un plus grand nombre de microprocesseurs. Cette pénurie ne produira pas seulement ses effets en 2021. Les constructeurs estiment qu’elle impactera également l’année 2022.»

Cette interview a été rédigée pour le supplément Paperjam Drive paru le 26 janvier 2022 avec  l’édition magazine de Paperjam du mois de février 2022.  

Le contenu du supplément est produit en exclusivité pour le magazine. Il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam. 

Cliquez sur ce lien pour vous abonner au magazine et à ses suppléments.  

Votre entreprise est membre du Paperjam Club? Vous pouvez demander un abonnement à votre nom. Dites-le-nous via  [email protected]