POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

recherche

Covid-19: Sanofi et GSK testent un vaccin sur l’Homme



Les deux partenaires espèrent commencer à produire le vaccin l’année prochaine. (Photo: Shutterstock)

Les deux partenaires espèrent commencer à produire le vaccin l’année prochaine. (Photo: Shutterstock)

Le laboratoire français Sanofi a annoncé, jeudi 3 septembre, débuter les tests cliniques sur l’Homme du vaccin qu’il développe avec le britannique GSK contre le Covid-19. L’espoir est de bénéficier d’une homologation au cours du premier semestre 2021.

«Le lancement de notre essai clinique est une étape importante et un pas de plus vers le développement d’un vaccin potentiel pour nous aider à vaincre le Covid-19. Nos équipes dévouées et notre partenaire continuent de travailler sans relâche pour que nous puissions obtenir de premiers résultats début décembre», indique, dans un communiqué publié jeudi 3 septembre, Thomas Triomphe, vice-président exécutif et responsable Monde de Sanofi Pasteur. Concrètement, les essais cliniques sur l’Homme vont débuter, après des essais précliniques concluants.

Un milliard de doses en 2021

L’essai clinique de phase I/II est un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, ayant pour but d’évaluer les profils de sécurité, de réactogénicité (tolérance) et d’immunogénicité (réponse immunitaire) du candidat-vaccin contre le Covid-19.

Au total, 440 adultes en bonne santé seront inclus dans cet essai mené dans 11 sites d’étude aux États-Unis, met encore en avant le communiqué. 

Le candidat-vaccin repose sur une technologie à base d’une protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un de ses vaccins contre la grippe saisonnière et sur un adjuvant développé par GSK. 

Les deux entreprises comptent obtenir des premiers résultats au début du mois de décembre 2020, en vue d’un passage en phase III en décembre de la même année. Si les données sont suffisantes pour une demande de licence, une demande d’homologation devrait être présentée dans le courant du premier semestre de 2021. Parallèlement, Sanofi et GSK augmentent leurs capacités de production de l’antigène et de l’adjuvant pour pouvoir assurer la fabrication de jusqu’à un milliard de doses en 2021.

Partage international

Les fruits de la recherche, du moins en partie, seront partagés au niveau international. Les deux partenaires prévoient en effet également de mettre une portion significative de leur production totale 2021/2022 à la disposition de Covax, l’axe Vaccins de l’initiative mondiale «ACT-Accelerator» (Access to Covid-19 Tools), une collaboration internationale de chefs de gouvernement et de dirigeants d’organisations internationales de santé, d’entreprises et d’organismes caritatifs pour accélérer le développement, la production et l’accès équitable à des tests de dépistage du Covid-19, ainsi qu’à des traitements et vaccins contre cette maladie.

Enfin, en plus du développement d’un vaccin à base d’une protéine recombinante en collaboration avec GSK, Sanofi développe également un candidat-vaccin à ARN messager en partenariat avec Translate Bio.