POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

À la Chambre

Le congé parental à adapter à la réalité des entreprises



La réforme semble plus difficile pour les pères résidents moins aisés et travaillant pour des petites entreprises, selon les premières indications fournies par le Liser quant à la réforme de 2016. (Photo: Shutterstock)

La réforme semble plus difficile pour les pères résidents moins aisés et travaillant pour des petites entreprises, selon les premières indications fournies par le Liser quant à la réforme de 2016. (Photo: Shutterstock)

Le congé parental recueille un succès grandissant auprès des pères, selon un rapport intermédiaire du Liser présenté mercredi en commission parlementaire. Mais les petites entreprises sont en demande d’une adaptation du système.

Faute de chiffres clairs, le Liser et la Chambre des députés diffusent des tendances. En l’occurrence concernant le congé parental et les effets de la réforme de 2016 .

En janvier dernier, les chiffres du ministère de la Famille faisaient état d’une hausse de 270% en deux ans. 5.000 papas en profitent.

Selon les résultats d’une étude intermédiaire présentée mercredi aux députés de la commission parlementaire de la Famille, la réforme «a eu un effet positif pour le recours au congé parental par quasiment l’ensemble des mères et des pères, qu’ils/elles soient résidents/es ou frontaliers/frontalières», indique le site internet de la Chambre.

À noter cependant que la réforme semble plus difficile pour «les pères résidents moins aisés et travaillant pour des petites entreprises, les mères frontalières les plus aisées ou ayant au moins trois enfants et les mères résidentes fonctionnaires».

Une première photographie d’un recours au congé parental qui est intermédiaire, soulignent les responsables du Liser. Leur analyse se base en grande partie sur des données de la Sécurité sociale allant jusqu’à février 2018, qui permettent uniquement d’analyser les effets à très court terme de la réforme.

Il ressort tout de même de 18 entretiens menés auprès d’entrepreneurs dont les salariés n’ont pas (ou peu) de recours au congé parental que des difficultés subsistent sur le terrain.

«Les responsables souhaiteraient disposer d’une plus grande marge de manœuvre quant à l’organisation du congé parental, suggèrent des aides pour les petites entreprises et proposent d’autoriser un congé parental aux personnes disposant de plusieurs contrats de travail», indique encore le site internet de la Chambre.

De quoi apporter de l’eau au moulin des représentants du secteur de l’artisanat, qui demandent avec insistance  que pas plus de 10% des employés puissent prendre le congé parental simultanément .