POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Polémique sur le droit d’asile

Conflit ouvert à l’ADR autour de Sylvie Mischel



Le secrétaire général de l’ADR, Alex Penning, considère que les propos tenus par la présidente des ADR-Fraen, Sylvie Mischel, lors de son interview sur la radio 100,7 le jeudi 9 janvier, ont gravement nui au parti. (Photo: Mike Zenari/archives)

Le secrétaire général de l’ADR, Alex Penning, considère que les propos tenus par la présidente des ADR-Fraen, Sylvie Mischel, lors de son interview sur la radio 100,7 le jeudi 9 janvier, ont gravement nui au parti. (Photo: Mike Zenari/archives)

Après une interview de Sylvie Mischel à la radio 100,7 jeudi matin, faisant suite à sa réélection à la présidence des ADR-Fraen, le secrétaire général de l’ADR, Alex Penning, considère que ses propos ont dépassé les limites et assure que des mesures vont être prises.

«Sylvie Mischel est allée trop loin, cela ne restera pas sans conséquence», prévient le secrétaire général de l’ADR, Alex Penning, suite à l’interview jeudi matin de la présidente des ADR-Fraen, Sylvie Mischel, sur la radio 100,7. «Avec cette interview, elle a gravement nui aux intérêts du parti», ajoute-t-il.

Alex Penning reproche à Mme Mischel d’avoir menti en déclarant que lui-même et le président de l’ADR, Jean Schoos , avaient en décembre menacé de démissionner si elle-même ne démissionnait pas. «Nous réclamions des décisions de la part du parti suite au post de Mme Mischel, mais pas sa démission», assure-t-il.

Il lui reproche aussi d’avoir clairement réclamé lors de cette interview sa démission ainsi que celle de Jean Schoos.

«Elle a dépassé les limites», insiste-t-il. «Cela aura des conséquences.»

«Nous craignons d’autres démissions»

À la suite du tollé provoqué par une publication sur Facebook où elle critiquait la politique d’immigration du gouvernement, Sylvie Mischel avait dû démissionner en décembre de ses postes de vice-présidente de l’ADR et de présidente des ADR-Fraen pour mettre fin à la polémique.

Sa réélection lundi à la présidence des ADR-Fraen avait provoqué des réactions mitigées, puis des démissions au sein des ADR-Fraen et de l’ADR.

Le secrétaire général, Alex Penning, craint que cela ne s’arrête pas là: «Si cela continue comme ça, nous craignons d’autres démissions», admet-il.

Des discussions au sein du parti auront lieu rapidement selon le secrétaire général, et une annonce devrait suivre.