ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

visite en avant-première

Cloche d’Or ouvre ses portes au grand public



242970.jpg

Le centre commercial Cloche d’Or ouvre ses portes ce mardi 28 mai à 9h. (Photo: Nader Ghavami)

Le centre commercial Cloche d’Or ouvre ses portes ce mardi 28 mai. Une ouverture «opérationnelle», avec certains commerçants déjà bien en place, et d’autres encore à venir.

Les équipes de Cloche d’Or et les ouvriers étaient encore à l’ouvrage en ce lundi 27 mai après-midi, quelques heures à peine avant d’accueillir le grand public, pour une ouverture officielle ce mardi 28 mai.

Mais de nombreuses enseignes sont bel et bien présentes pour accueillir les premiers clients de ce centre commercial d’un nouveau genre.

L’entrée du centre commercial est largement vitrée. (Photo: Nader Ghavami)

1 / 3

Les visiteurs se repèrent aisément entre les étages. (Photo: Nader Ghavami)

2 / 3

L’entrée du centre commercial utilise des miroirs pour théâtraliser l’espace. (Photo: Nader Ghavami)

3 / 3

Porté par Ceetrus Luxembourg (ex-Immochan) et Promobe Finances (du groupe de Flavio Becca), le projet est ambitieux: être le plus grand centre commercial du pays et de la Grande Région.

Il représente quelque 75.000 m2 de surfaces commerciales qui seront complétés vers la mi-2020 par la livraison de deux tours résidentielles . L’ensemble est conçu par Fabeck Architectes, qui a travaillé en collaboration avec Schemel Wirtz Architectes Associés pour l’exécution.

Dès ce mardi matin, le centre commercial ouvre ses portes et présentera à terme 130 enseignes, dont certaines sont présentes au Luxembourg pour la première fois. Actuellement, environ 100 boutiques sont déjà ouvertes. «C’est un projet iconique qui a pu voir le jour en seulement cinq ans», déclare Eric Mathieu, directeur de Ceetrus Luxembourg.

«C’est un nouveau lieu de vie pour tout le quartier, les habitants de la Cloche d’Or ainsi que les travailleurs, mais aussi pour les habitants de la ville, du pays et de la Grande Région.» Et les espérances sont hautes, puisque 11 millions de visiteurs par an sont attendus.

Une exclusivité mondiale

Une des locomotives de ce centre commercial est le nouvel Auchan Lifestore, un hypermarché qui répond à un nouveau concept. «Nous nous appuyons sur la taille et l’agilité du pays pour mener à Luxembourg un magasin laboratoire», explique Cyril Dreesen, directeur général d’Auchan Retail Luxembourg.

«Plus qu’un aboutissement, ce magasin est la naissance d’une nouvelle génération de commerces.» L’hypermarché de 13.000 mest ainsi découpé en trois grandes zones: «le goût du bon» – pour tout ce qui est alimentaire –, le bien-être et la maison.

C’est du côté alimentaire que la prise de risque est la plus forte, car en plus du remaniement des rayonnages dont l’esprit s’approche d’un marché couvert, on trouve des espaces de restauration pour consommer les produits Auchan sur place, dont une brasserie de 90 places assises.

L’entrée du «lifestore» Auchan. (Photo: Nader Ghavami)

1 / 15

Les rayons fruits et légumes sont proches de l’esprit marché couvert. (Photo: Nader Ghavami)

2 / 15

De nouveaux systèmes d’encaissement sont mis en place. (Photo: Nader Ghavami)

3 / 15

Les lignes de caisses ont complètement été revues. (Photo: Nader Ghavami)

4 / 15

Dans les rayons, des espaces thématisés font leur apparition. (Photo: Nader Ghavami)

5 / 15

L’aménagement des rayonnages a été repensé. (Photo: Nader Ghavami)

6 / 15

Des «ponts» sont aménagés à travers les rayons pour faciliter la circulation. (Photo: Nader Ghavami)

7 / 15

Jean Bouteille propose des liquides en vrac. (Photo: Nader Ghavami)

8 / 15

Les bouteilles sont consignées et les clients peuvent se servir huile, vinaigre, produits ménagers... (Photo: Nader Ghavami)

9 / 15

Le rayon vin a fait l’objet de beaucoup de soins. (Photo: Nader Ghavami)

10 / 15

Des «douchettes» permettent de scanner les articles de son panier. (Photo: Nader Ghavami)

11 / 15

La brasserie est une des grandes innovations de cet hypermarché. (Photo: Nader Ghavami)

12 / 15

À la boulangerie, tous les produits sont bio, sauf la baguette premier prix. (Photo: Nader Ghavami)

13 / 15

L’accueil des clients est au cœur des attentions. (Photo: Nader Ghavami)

14 / 15

Un espace restauration de 1.000m2 attend les clients en face du «lifestore». (Photo: Nader Ghavami)

15 / 15

Les rayonnages dans leur ensemble sont aussi revisités et l’attention est encore plus portée sur le service aux clients. Avec des espaces dédiés à l’événementiel. Une arena permettra d’organiser des workshops, des rencontres, des animations. Auchan a aussi entraîné dans son sillage des start-up comme Jean Bouteille, qui propose la vente de liquides en vrac.

Le système de caisses a été aussi revu pour plus de fluidité et de lien avec les galeries du centre commercial. Une livraison à domicile en scooter électrique est possible dans un rayon de 3km. Au total, 15 millions d’euros ont été investis dans ce nouveau concept et 477 «équipiers» Auchan animent cet espace dirigé par Frédéric Vital.

De nouvelles enseignes

Selon le directeur commercial du centre, Anand Remtolla, «près de la moitié des enseignes présentes à Cloche d’Or s’implante pour la première fois au Grand-Duché.» C’est le cas par exemple d’Arket, de Zara Home, & Other Stories, Weekday, Finsbury, Timberland, Pierre Marcolini, Claude Maxime Coiffure ou encore Marie Sixtine.

Mais on retrouve aussi des enseignes locales qui ont une longue tradition de commerce au Luxembourg: Ernster a choisi d’être présent avec un magasin de 900 m2 et un investissement de 1,5 million d’euros. Namur présentera, à partir de juin, son nouveau concept, et Paris 8 ouvre ici sa 12e boutique.

Les allées du centre commercial sont larges et généreuses. (Photo: Nader Ghavami)

1 / 15

Les verrières apportent la lumière naturelle à l’intérieur du centre commercial. (Photo: Nader Ghavami)

2 / 15

À de nombreux endroits, les visiteurs ont un contact avec l’extérieur. (Photo: Nader Ghavami)

3 / 15

Les boutiques sont visibles de loin et depuis les différents étages. (Photo: Nader Ghavami)

4 / 15

Les clients peuvent voir les boutiques d’un étage à l’autre. (Photo: Nader Ghavami)

5 / 15

De larges ouvertures laissent passer la lumière du jour. (Photo: Nader Ghavami)

6 / 15

Des «moments» permettent de se reposer ou de jouer. (Photo: Nader Ghavami)

7 / 15

Le miroir est un fil conducteur de l’aménagement intérieur. (Photo: Nader Ghavami)

8 / 15

Les ascenseurs sont entièrement vitrés pour une meilleure intégration architecturale. (Photo: Nader Ghavami)

9 / 15

Chez Ernster, un espace arena accueillera des lectures, rencontres et autres événements. (Photo: Nader Ghavami)

10 / 15

La librairie Ernster a choisi de créer des espaces cloisonnés à l’intérieur de son magasin. (Photo: Nader Ghavami)

11 / 15

En plus des livres, Ernster propose des articles de papeterie et des petits cadeaux. (Photo: Nader Ghavami)

12 / 15

Un espace café est aussi proposé chez Ernster. (Photo: Nader Ghavami)

13 / 15

À l’extérieur, l’entrée principale est marquée par ce jeu de miroirs. (Photo: Nader Ghavami)

14 / 15

Le centre commercial est complété par deux tours de logements. (Photo: Nader Ghavami)

15 / 15

La partie services et animation aura un développement tout particulier dans le centre commercial. Les visiteurs trouvent huit espaces détentes, des «moments» qui permettent de s’asseoir, recharger son téléphone, travailler sur son portable ou encore participer à une animation sur la place intérieure dédiée aux animations.

Le tout dans une architecture particulièrement lumineuse, avec de nombreuses vues lointaines, et un circuit en boucle pour plus de confort. Seront ravis ceux qui apprécient et privilégient la facilité d’une galerie commerciale aux déambulations sinueuses des centres-villes.