POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Selon l’ILR

Cinq qualifiés pour les enchères de la 5G



Après que la Belgique a levé les doutes sur Canal 57, le Premier ministre a demandé à l’ILR de lancer les enchères sur la 5G. (Photo: Shutterstock)

Après que la Belgique a levé les doutes sur Canal 57, le Premier ministre a demandé à l’ILR de lancer les enchères sur la 5G. (Photo: Shutterstock)

Selon l’Institut luxembourgeois de régulation, cinq candidats se sont qualifiés pour les enchères de la 5G, tandis que la Belgique a déplacé les émissions sur le Canal 57, qui posait problème dans ce cadre au Luxembourg.

Plus d’offres que de spectres. L’ILR, le régulateur luxembourgeois des télécoms, a lancé les enchères pour la 5G, une première au Luxembourg. Pour les évolutions précédentes des réseaux, soit les candidats étaient moins nombreux, soit les offres avaient été remportées dans le cadre d’un appel d’offres public.

Deux parties de bandes de fréquences sont soumises aux enchères: 2x30MHz dans la bande des 700MHz (703-733MHz et 758-788MHz), et 330MHz dans la bande des 3.600MHz (3.420-3.750MHz). Les droits d’utilisation seront octroyés pour une durée initiale de 15 ans, et les licences seront renouvelables au moins une fois pour une durée de cinq ans.

Le cinq qualifiés sont: Orange, Eltrona, Proximus, Post et Luxembourg Online. Les enchères pourraient durer quelques jours.

Le 25 juin, dans un courrier, la Belgique a rassuré le Premier ministre et ministre des Communications, Xavier Bettel (DP), sur le fait que les trois émetteurs de La Roche, Marche et Léglise, actuellement sur Canal 57, basculeront sur Canal 55 à la fin septembre, en attendant de rejoindre définitivement Canal 42. Il n’y a, pour le Premier ministre, plus de risque que les émissions de Canal 57 perturbent le déploiement de la 5G au Luxembourg.