POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Conjoncture

Le chômage est resté stable en fin d’année



Si le niveau de chômage reste stable, de fortes disparités existent selon les secteurs. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne / Archives)

Si le niveau de chômage reste stable, de fortes disparités existent selon les secteurs. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne / Archives)

Le chômage est resté à un niveau stable en fin d’année, indique le Statec. Au 31 décembre 2020, 19.918 demandeurs d’emploi résidents disponibles étaient inscrits à l’Adem.

Le nombre de demandeurs d’emploi résidents disponibles s’élevait à 19.918 personnes inscrites à l’Adem, représentant une hausse de 20,5% par rapport à la même période en 2019. Alors que le chômage avait fortement augmenté au mois de mars et avril 2020, celui-ci s’est depuis stabilisé à un niveau oscillant entre 6,3% et 6,4%.

En termes de nouvelles inscriptions, le mois de décembre 2020 a vu l’arrivée de 2.208 demandeurs d’emploi, un chiffre en baisse de 1,9% par rapport à 2019. La hausse du niveau de chômage s’explique plus par la baisse des sorties vers l’emploi que par les nouvelles inscriptions, résume ainsi le Statec.

Le nombre de dossiers clôturés a baissé de 12%, même si, souligne le Statec, cela ne signifie pas obligatoirement un retour à l’emploi.

Par ailleurs, résume l’administration, les chiffres cachent d’importantes disparités. Ainsi, si l’évolution des postes vacants a été positive dans les domaines de la construction (+38%), de la santé (+11%) ou le secteur financier (+7%), elles ont, à l’inverse, connu de fortes baisses dans les secteurs de l’horeca (-53%), du commerce (-26%) ou des transports et de la logistique (-15%).