POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

ILR

Les candidats se bousculent pour la 5G



255714.jpg

L’arrivée de la 5G au Luxembourg devrait modifier les usages dans beaucoup de secteurs. Neuf candidats se sont déclarés pour la bande 3,4-3,8GHz, la véritable pionnière dans le domaine. (Photo: Shutterstock)

L’Institut luxembourgeois de régulation (ILR) a publié ce vendredi les résultats de la consultation publique pour les deux premières parties du spectre qui seront utilisées pour la 5G. Les candidats ne manquent pas.

Quinze jours après la clôture de la consultation publique sur la 5G, l’Institut luxembourgeois de régulation a publié, ce vendredi, les résultats, à l’exception des données confidentielles.

La plupart des offres ne ferment pas la porte à des collaborations avec des opérateurs concurrents et collent au calendrier fourni par l’ILR, à savoir au moins 50% de couverture nationale au 31 décembre 2022 et 90% deux ans plus tard.

Six opérateurs  se sont déclarés candidats  pour la bande des 700MHz:

- CMD Solutions – Colibri

- Eltrona Interdiffusion

- MTX Connect

- Orange Luxembourg

- Post Technologies

- Proximus Luxembourg

L’octroi des licences doit être finalisé avant la fin de l’année, l’Union européenne ayant fixé une deadline au 30 juin 2020, mais un certain nombre de questions techniques restent en suspens.

Neuf contributions  sont arrivées  pour la bande des 3.400-3.800MHz:

- CMD Solutions – Colibri

- Dense Air

- Eltrona Interdiffusion

- Luxembourg Online

- MTX Connect

- Orange Luxembourg

- Post Technologies

- Proximus Luxembourg

- SES

Cette bande sera la première bande de fréquences pionnières 5G à fournir une bande passante et un débit de données plus élevés sur un grand nombre d’appareils mobiles, et l’octroi des licences devrait être finalisé avant la fin de l’année également.

Coup de pouce de l’État

Dans une étape ultérieure (fin 2020) devraient être attribuées les licences pour la bande 26GHz, celle des cellules à ondes millimétriques.

Un budget public, estimé à 30 millions d’euros sur trois ans, servira à cofinancer les premiers investissements nécessaires à la mise en œuvre de l’infrastructure indispensable au développement de la 5G.

Dans une réponse parlementaire,  Xavier Bettel , Premier ministre et ministre des Communications et des Médias, avait expliqué que les coûts liés au démarrage du réseau 5G au Luxembourg sont évalués à 170 millions d’euros pour les opérateurs de téléphonie mobile .

Cette étape est cruciale pour les développements du Luxembourg, dans l’intelligence artificielle ou en relation avec le supercalculateur.

Les licences seront octroyées pour 15 ou 20 ans avec une reconduction tacite pour cinq années supplémentaires.