PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Nominations

Bitflyer Europe change de têtes



Rikiya Masuda a annoncé lui-même quitter le Luxembourg pour retourner au Japon et confier les rênes à un trio. (Photo: Maison Moderne/archives)

Rikiya Masuda a annoncé lui-même quitter le Luxembourg pour retourner au Japon et confier les rênes à un trio. (Photo: Maison Moderne/archives)

Au soir du passage de témoin entre l’ex-ministre des Finances, Pierre Gramegna, et la nouvelle ministre, Yuriko Backes, le directeur de Bitflyer Europe, fintech japonaise arrivée au Luxembourg via M. Gramegna, Rikiya Masuda, a annoncé son retour au Japon. Et un trio pour lui succéder.

C’est probablement une coïncidence. Le directeur de Bitflyer Europe, Rikiya Masuda, a lui-même annoncé son départ du Luxembourg pour retourner au Japon, après cinq ans, le jour même où le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP), qui avait attiré la fintech au Luxembourg en janvier 2017, rendait son tablier de ministre.

«Après cinq ans incroyables, j’ai démissionné de mon mandat au conseil d’administration de Bitflyer Europe et je retourne au Japon», a écrit M. Masuda sur sa page Linkedin.

Une coïncidence, parce qu’un an après le départ d’Andy Bryant vers Londres où il a créé Vektor, la transition se préparait: Ami N., arrivée en septembre, devient codirectrice et directrice opérationnelle; Edward Kemp, arrivé en novembre de PolySign après une expérience chez Bitstamp et J.P. Morgan à Luxembourg, est devenu le directeur financier; et depuis lundi, Ajinkya M. Tulpule, passé chez Ferrero et Whirlpool, devient directeur de la compliance et consul général.

En avril dernier, Bitflyer était devenue la première fintech au Luxembourg à obtenir un statut de VASP, «virtual asset service provider», en ligne avec son attitude depuis son arrivée au Luxembourg, où elle était sous licence de la CSSF, la Commission de surveillance du secteur financier. La fintech japonaise est aussi sous licence au Japon pour l’Asie et aux États-Unis, un cas unique dans le monde des cryptos.

Filiale à 100% de Bitflyer, la fintech qui a généré un turnover de 12 millions d’euros fin 2020, dans le cadre des échanges de sept cryptomonnaies, dont le bitcoin, emploie 21 personnes.