PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Coronavirus

Les banques en alerte rouge, mais pas dans la panique



Comme dans la plupart des banques de la Place, des employés de la Bil ont été envoyés dans d’autres sites que le siège central. (Photo: DR/archives)

Comme dans la plupart des banques de la Place, des employés de la Bil ont été envoyés dans d’autres sites que le siège central. (Photo: DR/archives)

Répartition des fonctions critiques entre différents bâtiments, télétravail, suppression des voyages… Les institutions bancaires ont pris des mesures importantes pour préserver leurs activités face à la pandémie de coronavirus. Jusqu’à présent, tout semble tourner normalement.

Face à la crise du coronavirus, les banques luxembourgeoises ont pris des mesures de prudence pour préserver l’activité. En recourant généralement à la possibilité du travail à domicile et à la répartition des forces sur plusieurs sites.

C’est notamment le cas de la Bil où les équipes critiques ont été réparties entre différents «sièges back-up» pour préserver du personnel en cas de contamination dans un bâtiment. La banque a aussi étendu les capacités de télétravail, mais en priorité pour les collaborateurs résidents, afin de rester en conformité avec la loi sur la protection des données.

Voyages suspendus

ING explique avoir mis en place une équipe centrale de gestion de crise qui surveille la situation et coordonne les mesures concernant la santé et la sécurité. «Nous avons la possibilité de mettre en place des ‘split operations’, de séparer nos employés et de demander à un certain nombre d’entre eux de travailler à distance, souvent depuis leur domicile», explique un porte-parole de la banque.

De manière générale, toutes les banques ont suspendu les voyages professionnels, au-delà même des zones à risque. «Nous privilégions de plus en plus la vidéoconférence», explique le porte-parole de Quintet Private Bank. Annonçant des mesures similaires aux autres banques, il observe cependant qu’actuellement, c’est «business as usual».

Des actions graduelles

Société Générale confirme également que ses «opérations fonctionnent normalement, avec une attention portée à la santé et à la sécurité des collaborateurs et des clients».

Les mesures sont en tout cas en place un peu partout pour assurer que l’activité puisse se poursuivre même en cas d’épidémie plus répandue. «La mise en place des mesures reste graduelle», explique le porte-parole de la Bil. «Nous sommes en contact permanent avec l’Association pour la santé au travail des secteurs tertiaire et financier du Luxembourg (ASTF) ainsi qu’avec le ministère de la Santé pour adapter nos mesures selon l’évolution de l’épidémie.»