LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être & Sport

UN ÉTÉ SPORTIF (7/10)

Une balade autour du Mullerthal



Les sentiers lisses et usés par les intempéries entre les impressionnantes formations rocheuses de la région du Mullerthal sont un pur bonheur. (Photo: Delano)

Les sentiers lisses et usés par les intempéries entre les impressionnantes formations rocheuses de la région du Mullerthal sont un pur bonheur. (Photo: Delano)

Chaque semaine, Delano invite un passionné de vélo à partager sa balade préférée au Luxembourg. Cette semaine, la journaliste de Delano Jess Bauldry revient sur une piste de VTT de 39 kilomètres autour de Berdorf et Beaufort.

Quel vélo utilisez-vous?

Jess Bauldry. – «Lapierre MTB.

Votre route cycliste préférée?

«J’ai découvert la piste VTT de 39 kilomètres Berdorf-Beaufort en octobre 2020. Je ne pratique le VTT que depuis quelques années et, avec une grande partie de 2020 consacrée au cyclisme sur route, ma technique avait besoin de s’étoffer un peu. Un week-end pluvieux dans le Mullerthal semblait l’occasion idéale pour se remettre en forme plus vite. Mon conjoint et moi avons réservé un mobil-home dans un camping à Berdorf grâce au bon de 50 euros pour une nuit d’hôtel, et nous sommes partis sur la piste.

Je tiens à souligner que je suis une vététiste en herbe (par rapport à mon partenaire) et j’ai choisi ce parcours, car le site Mullerthal le décrit comme ayant ‘un degré de difficulté moyen’. Je sais que la difficulté est subjective, c’est pourquoi j’ai aimé que ce trajet soit en deux parties – de cette façon, nous avions la possibilité d’arrêter à mi-chemin si j’étais fatiguée. Ne me jugez pas.

Certains parcours sont difficiles, en particulier lorsque vous rencontrez d’autres cyclistes. Vous devez bien manger et bien boire pour rester concentré et contourner les racines et les rochers en forme de corde qui se faufilent dans les parties les plus étroites. Les sentiers lisses et abîmés par les intempéries entre d’impressionnantes formations rocheuses sont un vrai délice, donnant une sorte de fluidité à la balade.

Le sentier est bien balisé, mais je recommande de prendre un ordinateur GPS pour anticiper les montées et les virages serrés.

Cela ressemblait aux vestiges de la route de briques jaunes du magicien d’Oz et offrait une distraction bienvenue par rapport au fait qu’elle marquait la dernière étape d’une montée de 160 mètres jusqu’à l’arrivée.
Jess Bauldry

Jess Bauldry,  journaliste pour Delano

Qu’avez-vous le plus apprécié dans ce parcours?

«Il y a tellement de choses positives à dire sur ce sentier, il est difficile d’en sélectionner les points forts. Je suppose que ce que j’ai le plus apprécié, ce sont les différentes nuances de vert à perte de vue et la grande variété de pistes. Vous avez des champs, des pistes isolées à côté de pentes abruptes, les chemins vallonnés de la rivière, des châteaux et, à la fin, une route délabrée parsemée de pierres – j’imagine l’héritage romain. Cela ressemblait aux vestiges de la route de briques jaunes du magicien d’Oz et offrait une distraction bienvenue par rapport au fait qu’elle marquait la dernière étape d’une montée de 160 mètres jusqu’à l’arrivée.

Passer du temps dans le joyau caché qu’est Berdorf a également été un moment fort. Le Trail-Inn dispose d’installations de lavage de vélo gratuites si nécessaire et de sièges à l’extérieur, au cas où vous seriez trop sale pour être autorisé à entrer. À l’intérieur, les murs sont couverts d’hommages au cyclisme. Découvrez également le Berdorfer Eck, un café et un magasin florissants vendant des produits durables et locaux.

   

   

Pourquoi le vélo?

«Je fais du vélo pour aller d’un point A à un point B, car j’ai grandi dans un village anglais rural où les roues étaient synonyme de liberté. J’ai repris le cyclisme au Luxembourg après qu’une blessure m’a contrainte à arrêter de courir.

Maintenant, je pédale aussi pour ma santé physique et mentale, parce que c’est une activité sympa que je peux faire à l’extérieur et avec mon partenaire, mais aussi parce que c’est sociable, nous avons maintenant des amis avec qui nous pouvons rouler.

Ce qui manque à l’infrastructure cyclable au Luxembourg?

«Des cyclistes. Un nombre record de vélos ont été vendus l’année dernière grâce au programme de subventions. Où sont-ils tous? OK, je sais que ça a été une année exceptionnellement humide et je ne peux pas parler – je n’ai pas pu pédaler autant que je l’aurais souhaité. Enfin, je voudrais un lave-vélos dans mon village. S’il vous plaît.»

Cet article a été écrit pour  Delano , traduit et édité pour Paperjam.