PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Catastrophe naturelle

Les «dégâts considérables» mobilisent les assureurs



259643.jpg

Les assureurs ont déjà dépêché leurs experts sur place pour évaluer les dégâts. (Photo: Paperjam)

Après la tornade qui a balayé les communes de Pétange et Bascharage vendredi 9 août, les experts en assurance sont à pied d’œuvre pour évaluer l’ampleur des dégâts. En complément de l’assurance, un système d’aides est mis en place par les autorités pour les particuliers et les entreprises.

«Nous n’avons pas encore pu estimer le montant des dommages, mais les dégâts sont considérables», constate Marc Hengen , administrateur délégué de l’Aca (Association des compagnies d’assurances et de réassurances), après la tornade passée vendredi 9 août à Pétange et Bascharage.

La cellule de crise gouvernementale fait état de 19 blessés et de 180 maisons endommagées . Parmi elles, une trentaine de maisons ont vu leur toit arraché par le vent à Pétange, ainsi qu’une trentaine d’autres à Bascharage.

Une ligne à haute tension a également été abîmée, et de nombreux commerces et entreprises sont touchés.

Assureur à contacter

Marc Hengen déclare que les assureurs ont déjà dépêché leurs experts sur place pour évaluer l’ampleur des sinistres. Certaines agences d’assurances avaient également ouvert leurs portes durant le week-end pour répondre aux questions de leurs assurés et recueillir les déclarations de sinistres.

«Les compagnies ont informé tous les clients, y compris ceux qui n’étaient pas sur place du fait de leurs congés. Et l’aide s’est organisée pour couvrir les toits, même en l’absence des habitants», rapporte Marc Hengen.

Avant d’ajouter: «Les personnes concernées doivent contacter leur assureur, prendre des photos et ne pas hésiter à prendre des mesures conservatoires pour éviter que les dégâts ne s’aggravent.»

Garanties activées

Les personnes qui ont souscrit une assurance incendie et tempête pourront faire jouer la garantie tempête, qui couvre les dommages causés à une résidence principale et prend également en charge les mesures conservatoires et les frais de relogement.

La plupart des dégâts causés à un véhicule sont également pris en charge dans les garanties de base.

«Les assurés dont l’habitation a été endommagée par la tornade sont indemnisés dans les conditions prévues dans leur contrat d’assurance. La garantie tempête couvre aussi les dommages causés par la pluie à l’intérieur des bâtiments s’ils surviennent dans les 48 heures ou dans les 72 heures, selon les contrats», ajoute l’Aca dans un communiqué .

Aides spécifiques

Le conseil de gouvernement a reconnu l’état de catastrophe et de calamité naturelles lors de sa session extraordinaire samedi 10 août. Des aides spécifiques peuvent donc être demandées à ce titre.

D’une part, des aides «sociales» pour parer aux premières urgences. Elles sont délivrées par le ministère de la Famille et sont uniquement destinées au rééquipement «de première nécessité».

Les demandes sont à effectuer d’ici le 1er novembre et sont décorrélées des déclarations à l’assurance.

D’autre part, les PME peuvent solliciter des aides financières couvrant la totalité des dommages, en vertu de la loi du 9 août 2018 sur le régime d’aides en faveur des PME.

Celui-ci comporte une clause spécifique autorisant l’État à prendre en charge «les coûts résultant du préjudice subi comme conséquence directe de la calamité naturelle», incluant «les dommages matériels causés aux actifs tels que les bâtiments, les équipements, les machines ou les stocks».

Un dédommagement «illimité», souligne Étienne Schneider, ministre de l’Économie .

De fait, les PME touchées par la tornade doivent se tourner vers leur assurance, dont l’expert quantifiera les dommages pris en charge. «Le ministère de l’Économie interviendra sur la partie des dommages qui n’est pas prise en charge par l’assurance», précise le ministère du boulevard Royal.

Les premières demandes devraient se présenter d’ici quelques jours, le temps que les entreprises fassent l’inventaire des dégâts et que les experts des assurances soient passés pour une première évaluation.