ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Sidérurgie

ArcelorMittal accusée de pollution illégale en France



Les associations demandent dommages et intérêts. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Les associations demandent dommages et intérêts. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Des associations environnementales accusent ArcelorMittal d’avoir porté atteinte à l’environnement et à la santé des habitants autour de son usine de Fos-sur-Mer en dépassant des valeurs limites de certains polluants. 

Derrière les promesses pour développer l’acier vert , des accusations de pollution touchent de nouveau ArcelorMittal. Plusieurs associations écologistes accusent le géant de l’acier basé au Luxembourg d’émissions illégales de polluants dans son usine de Fos-sur-Mer en France, rapportent plusieurs médias.

Selon elles, il aurait enfreint entre 2013 et 2018 la loi sur les émissions de polluants en dépassant les valeurs limites de benzène, dioxyde de soufre, oxyde d’azote. Ce qui aurait porté atteinte à l’environnement et à la santé des habitants autour de l’usine. L’entreprise a effectivement été plusieurs fois mise en demeure par la préfecture des Bouches-du-Rhône sur cette période pour certains dépassements. Ne respectant pas les délais prévus par la mise en demeure, elle aurait même reçu une amende de 15.000 euros et une astreinte journalière. Les associations réclament aujourd’hui 110.000 euros de dommages et intérêts.

Décision le 29 juin

L’avocat du sidérurgiste aurait justifié les écarts avec la réglementation par le remplacement de 136 fours de cokerie, «des travaux trop longs pour répondre au délai administratif». Et atténué l’impact de l’usine sur la qualité de l’air étant donné les nombreuses autres industries du golfe de Fos. Le groupe souhaite produire de l’acier neutre en carbone pour 2050 et voudrait faire de Fos un «site exemplaire».

Le tribunal judiciaire d’Aix devrait rendre sa décision le 29 juin.

Pour rappel, ArcelorMittal avait déjà été condamnée, en 2013, à verser 7.500 euros de dommages et intérêts à l’association France nature environnement dans une affaire de pollution maritime, après une fuite d’hydrocarbures survenue dans la même usine. Plus récemment et plus près de la frontière, à Florange, l’entreprise a été condamnée à 150.000 euros d’amende à cause d’une double pollution de la rivière Fensch .

ArcelorMittal emploie environ 200.000 salariés dans le monde, dont 3.600 au Luxembourg, effectif  qui devrait passer à 3.000 . Son chiffre d’affaires en 2020 a diminué de 24,5% pour s’établir à 43 milliards d’euros. Pour une perte nette de 604 millions d’euros, réduite par rapport à celle de 2019.