POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Semaine de la mobilité

La micromobilité active comme fil conducteur



Cette année, la Semaine de la mobilité mettra l’accent sur les micromobilités actives. (Photo: Mike Zenari/Maison Moderne/archives)

Cette année, la Semaine de la mobilité mettra l’accent sur les micromobilités actives. (Photo: Mike Zenari/Maison Moderne/archives)

Pour sa 20e édition, la Semaine de la mobilité, qui aura lieu du 16 au 22 septembre (au Luxembourg, du moins), a pour thème «Sécurité et bonne santé avec les mobilités durables».

La Semaine européenne de la mobilité 2021 aura lieu du 16 au 22 septembre au Luxembourg. Pour sa 20e édition, son thème, «Beweeg dech a bleif gesond» (Sécurité et bonne santé avec les mobilités durables), est plus actuel que jamais et «symbolique pour deux raisons», selon le vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité, François Bausch  (déi Gréng).

La santé est plus importante que jamais, car un bon système immunitaire protège contre le virus.
François Bausch

François Bausch,  vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité

La première raison est la crise sanitaire que nous traversons. François Bausch insiste sur l’importance de bouger: «Bouger est important afin de rester en bonne santé. Et la santé est plus importante que jamais, car un bon système immunitaire protège contre le virus.» Voilà pourquoi la micromobilité active sera mise en avant, sorte de fil conducteur de cette édition.

La deuxième est la COP26, qui aura lieu en novembre. Pour le ministre, «si on veut respecter l’accord sur le climat de Paris, le secteur du transport, étant celui qui émet le plus de CO2, est le secteur-clé pour y arriver». Des propos appuyés par les premières données émanant du plan de la mobilité pour 2035, qui sera présenté fin 2021.

Au Luxembourg, 40% des trajets de moins de 5km sont encore faits en mobilité motorisée.
François Bausch

François Bausch,  vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité

«Au Luxembourg, 40% des trajets de moins de 5km sont encore faits en mobilité motorisée. Je ne pense pas qu’on ait inventé des voitures qui peuvent monter à 100km/h pour faire ce genre de distances, formidables à faire à pied ou à vélo», explique encore François Bausch, avant d’ajouter que, «plus que les trajets pour aller travailler, ce sont ceux qu’on effectue durant notre temps libre qui sont encore trop souvent faits avec la voiture».

Nouveau record: 62.000 passagers du tram en une journée

Et ce, malgré le fait que ce soit, selon lui, terriblement inefficace. «En ville, cela prend beaucoup plus de temps d’aller jusqu’à votre voiture, de faire le trajet et de trouver une place de parking que de prendre le tram.» Cela se ressent dans les chiffres: à 33.000 avant la gratuité des transports, «le record de voyageurs en tram par jour est désormais de 62.000».

La vente de voitures électriques aussi explose, à un point où «on doit faire attention à ce que les infrastructures ne soient pas dépassées par leur succès, comme cela a été le cas en Norvège».

Des chiffres importants, le gouvernement estimant, pour 2035, une hausse de la demande de mobilité de 40%. «Il sera important que la mobilité proposée en réponse à cette demande soit la bonne», fait valoir François Bausch.

Des activités dans 21 communes

Actuellement, les activités liées à la Semaine de la mobilité concernent 21 communes. Parmi elles, seules 6 – Bissen, Colmar-Berg, Esch-sur-Alzette, Feulen, Mamer et Mertzig – sont des Golden Cities, un label qui impose de rassembler trois critères: semaine de formation, inauguration de mesure(s) permanente(s), et fermeture de route(s) principale(s) pour la dernière journée.

La capitale n’est pas encore inscrite, bien qu’elle prévoie cependant de le faire. Une absence qui agace le ministre de la Mobilité: «Que ce soit la ville, Differdange, Dudelange ou Bettembourg, peu importe… toutes les grandes villes devraient participer. Elles devraient avoir plus de courage et faire mieux.»

Tous les événements de la Semaine de la mobilité , organisée par le gouvernement et le Syndicat des villes et communes luxembourgeoises (Syvicol), sont à trouver sur le site de la Mobilitéitswoch .