POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

rapport annuel

971,7 millions d’euros de réserve pour la CNS



35% des affiliés à la CNS n’habitent pas au Luxembourg. (Photo: CNS)

35% des affiliés à la CNS n’habitent pas au Luxembourg. (Photo: CNS)

La Caisse nationale de santé (CNS) a terminé l’année 2019 avec un solde positif de 79,4 millions d’euros. Elle a remboursé près de 5 millions de factures à ses affiliés l’an dernier.

La Caisse nationale de santé (CNS) garde la santé. Sa réserve globale s’établissait, fin 2019, selon son rapport annuel, à 971,7 millions d’euros. Après avoir pu compter sur un solde positif de 79,4 millions d’euros.

Ses dépenses ont augmenté au cours de la même année, de 7,8%, alors que ses recettes ont grimpé de 6,5%. 

Le montant des prestations en espèces pour l’assurance-maladie et l’assurance-maternité s’élève à plus de 366 millions d’euros (+21,3%), et celui des prestations en nature pour l’assurance-maladie, à presque 2,6 milliards d’euros (+11,6%). Les 16 agences de la CNS ont émis 258.513 chèques en 2019, une augmentation de 2,8% par rapport à 2018. Environ 4.960.000 euros de factures ont été remboursés aux assurés.

879.000 assurés

Le nombre d’assurés affiliés a lui aussi grimpé, de 2,5%, pour atteindre 879.000, dont 35% ne résident pas au Grand-Duché.

Les arrêts maladie ont quant à eux légèrement diminué. La caisse de santé a émis 761.398 certificats d’incapacité de travail pour maladie et accident, contre 768.787 en 2018.

Les chiffres de l’année prochaine devraient être beaucoup moins réjouissants. «L’évolution des recettes et dépenses sera nettement moins favorable», écrit la CNS, dans son rapport, qui prévoit une hausse de 22,4% des dépenses minimum. «La croissance spectaculaire des dépenses est principalement due à l’augmentation des prestations en espèces, et la situation des réserves de la CNS à la fin de l’année dépendra fortement de la contribution de l’État luxembourgeois aux dépenses de la CNS qui ne sont pas directement liées aux dépenses de santé des assurés.»

Un projet de loi l’autorisant à participer à hauteur de 386 millions d’euros aux dépenses de la Caisse de santé dans le cadre de la crise sanitaire a été déposé le 12 octobre.

Le ministre de tutelle Romain Schneider (LSAP) avait pour sa part dressé un état des lieux voici quelques jours à la Chambre et indiqué les perspectives pour 2021 .