POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Campagne de vaccination

La troisième dose étendue aux plus de 18 ans



Suite aux travaux en conseil de gouvernement, le Premier ministre, Xavier Bettel (DP), a annoncé vendredi 19 novembre l’extension de la troisième dose à l’ensemble de la population de plus de 18 ans. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Suite aux travaux en conseil de gouvernement, le Premier ministre, Xavier Bettel (DP), a annoncé vendredi 19 novembre l’extension de la troisième dose à l’ensemble de la population de plus de 18 ans. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Si la situation stable dans les hôpitaux ne justifie pas de nouvelles mesures sanitaires, le Premier ministre a annoncé l’extension de la troisième dose à l’ensemble de la population de plus de 18 ans, ainsi que de nouveaux moyens visant à faciliter la vaccination, notamment via les pharmacies.

«Nous sommes en plein dans la quatrième vague», a déclaré d’emblée le Premier ministre, Xavier Bettel (DP), en conférence de presse, vendredi après-midi. Malgré tout, la situation dans les hôpitaux – l’indicateur désormais pour décider de nouvelles mesures – étant relativement stable, aucune nouvelle mesure sanitaire n’a été prise lors du conseil de gouvernement qui précédait cette prise de parole.

Mais la situation peut dégénérer rapidement, a prévenu le Premier ministre. Pour éviter cela, une solution: la vaccination. Et en particulier l’injection d’une troisième dose. «La protection diminue avec le temps», a expliqué Xavier Bettel. D’où l’annonce de l’extension de cette dose de booster à l’ensemble de la population de plus de 18 ans.

Une condition sera nécessaire: que la vaccination date d’il y a plus de six mois (un mois pour le vaccin unidose de Janssen). Passé ce délai, une invitation sera envoyée et permettra de s’inscrire via un code. Les 40.000 premières invitations seront envoyées dès lundi 22 novembre. Cette vaccination est «fortement recommandée», a précisé Xavier Bettel.

Tournant stratégique

Cette extension peut s’apparenter à un changement de stratégie de la part du gouvernement. Il avait en effet fallu attendre près de deux mois pour que la dose de booster soit étendue aux plus de 65 ans , le 9 novembre dernier, après une ouverture pour les plus de 75 ans et les personnes vulnérables  à la mi-septembre. Mais seulement 10 jours pour qu’elle soit finalement étendue à toute la population.

Une annonce qui va à l’encontre des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui rappelle régulièrement que la priorité est de distribuer les vaccins aux personnes vulnérables dans les pays pauvres, plutôt que de faire des rappels dans les pays riches, déjà largement vaccinés.

De manière générale, le Premier ministre a rappelé l’importance d’augmenter le taux de vaccination de base. «Les personnes qui ne sont pas vaccinées prennent un risque pour elles-mêmes, mais aussi pour l’ensemble de la société», a-t-il expliqué. Un certain nombre de mesures ont été prises pour encore faciliter davantage la vaccination.

Vaccination en pharmacie

Tout d’abord, un projet de loi a été déposé pour que les pharmacies puissent vacciner à leur tour, a déclaré Xavier Bettel. Ensuite, un centre de vaccination a été ouvert au 70 de la Grand-Rue (qui est déjà un centre de certification), à Luxembourg-ville. Il le sera de 11h à 18h jusqu’au 31 décembre.

Enfin, des équipes mobiles seront déployées dans les endroits où beaucoup de personnes circulent, notamment dans les centres commerciaux et dans les communes. Avec, en parallèle, une campagne d’information sur l’importance de la vaccination. «La priorité du gouvernement reste la vaccination», a insisté Xavier Bettel. «Nous ne pouvons pas gagner ce match contre le virus sans celle-ci.»