POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Covid-19

La troisième dose pour les personnes âgées et dialysées



Le gouvernement invite les personnes âgées et dialysées à se faire injecter une dose supplémentaire de vaccin. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Le gouvernement invite les personnes âgées et dialysées à se faire injecter une dose supplémentaire de vaccin. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Les personnes âgées de plus de 75 ans ou en structure d’hébergement, et celles dialysées, pourront recevoir une dose additionnelle de vaccin contre le Covid-19. Les premières invitations devraient être envoyées à la fin de la semaine.

Jusqu’ici, seules les personnes immunodéprimées pouvaient bénéficier d’une dose additionnelle de vaccin contre le Covid-19. C’est-à-dire celles ayant reçu une transplantation d’organe, sous chimiothérapie lymphopéniante ou sous traitement immunosuppresseur. Le gouvernement s’étant basé sur l’avis du Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) du 2 juillet 2021.

Suivant ses dernières recommandations, datées du 7 septembre, le ministère de la Santé annonce l’étendre aux personnes âgées, de 75 ans si elles sont à domicile et sans limite d’âge pour celles en structure d’hébergement. Et aux personnes dialysées.

Deux à six mois d’intervalle

Cette dose supplémentaire se fait après un schéma vaccinal complet (deux doses d’un vaccin ARNm, deux doses d’AstraZeneca, une dose de Janssen ou une dose d’AstraZenenca suivie d’une dose ARNm). Si c’est une troisième dose, elle sera administrée au moins six mois après la première vaccination, et si c’est une seconde dose après Janssen, il faudra compter deux mois. Un intervalle de deux semaines sera également respecté avant ou après une autre administration de vaccin, comme celui contre la grippe.

De premières invitations seront envoyées à la fin de la semaine et par tranches successives. Les personnes concernées pourront alors prendre rendez-vous dans le centre de vaccination Victor Hugo. Toute personne remplissant les critères peut aussi prendre rendez-vous auprès de son médecin. Celles résidant dans des structures d’hébergement seront vaccinées par le biais des équipes mobiles de vaccination de la Direction de la santé.

En date du 14 septembre, 773.702 doses de vaccin ont déjà été administrées au Grand-Duché.

Cette extension était prévisible,  expliquait à Paperjam  Gérard Schockmel, médecin consultant en maladies infectieuses aux Hôpitaux Robert Schuman (HRS). Ce qui ne veut pas dire qu’on se dirige vers une troisième dose généralisée, comme c’est déjà le cas en Israël, ou bientôt aux États-Unis. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne le recommande pas, arguant que les données actuelles ne montrent pas le besoin d’un rappel pour la population générale, et que d’autres pays n’ont pas encore accès aux vaccins.