LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Selon Tomtom

2020 a fait sauter les bouchons au Luxembourg



De 53e ville la plus embouteillée au monde, Luxembourg est passée à la 106e place dans le classement du fabricant de systèmes de navigation. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

De 53e ville la plus embouteillée au monde, Luxembourg est passée à la 106e place dans le classement du fabricant de systèmes de navigation. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

La pandémie de Covid-19 s’est fait ressentir dans le trafic routier du Grand-Duché, selon le TomTom Traffic Index 2020 publié ce mercredi.

Le confinement du printemps et le recours au télétravail opéré par de nombreuses entreprises ont clairement influencé le trafic routier en 2020, selon la marque de systèmes de navigation TomTom.

De 53e ville la plus embouteillée au monde en 2019, Luxembourg est passée au 106e rang du TomTom Traffic Index 2020.

Dans le détail, le niveau de congestion global du trafic a chuté de 11 points de pourcentage pour atteindre 25%, et, clairement, les mois d’avril à août ont été les plus calmes sur les routes du pays avec l’effet, tout d’abord, du confinement du printemps, puis des congés d’été.

Moins de monde sur les routes, moins de temps perdu

Ainsi, janvier 2020 fait figure de mois le plus chargé de l’année sur les routes avec 35% de congestion, soit cinq fois plus qu’en avril, qui figure logiquement en dernière position. Le jour le plus compliqué pour circuler était le 27 février. Au total, 2020 a compté 95 jours avec un niveau de trafic moitié moins important qu’à la même date un an plus tôt. Sans surprise, il s’agit des dates allant de mi-mars à fin mai, ainsi que des congés scolaires.

Et qui dit moins de monde sur les routes dit aussi moins de temps perdu en chemin: si, en 2019, les automobilistes ont passé 163 heures bloqués dans les bouchons (soit six jours et 19 heures), ils n’ont perdu «que» 105 heures (soit quatre jours et 9 heures) en 2020.

Le classement de TomTom passe au crible le trafic routier dans 416 villes réparties sur 57 pays du globe. Ses conclusions? Moscou, Bombay et Bogota sont les trois villes les plus congestionnées de la planète.

Plus proche de nous, Paris figure en 42e position avec 32% de congestion, devant Berlin (58e), Bruxelles (65e), Cologne (185e) et Francfort (188e). Nancy (257e), Liège (302e) et Namur (305e) figurent parmi les villes de la Grande Région les plus épargnées par les embarras de trafic, avec un taux de congestion en deçà des 20%.