LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Mobilité

Covoiturage

Les utilisateurs de Copilote devront télécharger Klaxit



À partir du vendredi 31 janvier, les utilisateurs de la plate-forme de covoiturage Copilote devront télécharger l'application mobile Klaxit. (Photo: Shutterstock)

À partir du vendredi 31 janvier, les utilisateurs de la plate-forme de covoiturage Copilote devront télécharger l'application mobile Klaxit. (Photo: Shutterstock)

Copilote intégrera l’application mobile Klaxit le 31 janvier. À cette date, le téléchargement de cette dernière sera donc nécessaire pour utiliser les services de la plate-forme de covoiturage. Une conséquence du rachat d’Ecolutis par la société Klaxit en juillet 2019.

Le 31 janvier, les utilisateurs du portail de covoiturage Copilote devront télécharger l’application mobile Klaxit, annonce par communiqué le ministère de la Mobilité et des Travaux publics. La conséquence du rachat en juillet 2019 par Klaxit de la société Ecolutis , titulaire du marché de covoiturage au Luxembourg.

Klaxit, qui rassemble la plus grande communauté de covoiturage domicile-travail d’Europe, propose de mettre en relation conducteurs et passagers, et permet aux entreprises d’être référencées. Celles-ci pourront même souscrire à une offre premium pour obtenir un accompagnement clé en main proposé par Klaxit.

Il s’agit d’une première étape dans la transformation du service. Un travail avec les entreprises et des incitations financières permettant d’initier plus massivement les changements de comportement sont notamment à l’étude.

Un pilier de la stratégie Modu 2.0

Le lancement du service Copilote au cours de l’année 2018 faisait partie intégrante de la stratégie de mobilité Modu 2.0 du gouvernement. «Chaque jour, 250.000 sièges automobiles vides entrent dans l’agglomération de la capitale. Cette situation crée des flux de trafic très importants et dirigés dans un seul sens. En réservant une future troisième voie sur nos autoroutes pour le covoiturage et en fortifiant notre collaboration avec Klaxit, nous pensons convaincre les personnes qui ont un trajet similaire», déclare François Bausch , ministre de la Mobilité et des Travaux publics.

Pour rappel, le 25 mai 2018, suite à un appel d’offres européen, le ministère luxembourgeois des Transports avait retenu Ecolutis, filiale à 100% de SNCF Mobilités, pour lancer son offre de covoiturage, baptisée «Copilote» . Un an plus tard, Klaxit rachetait Ecolutis pour un montant indéterminé.