POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

PROJET DE NOUVEL ACCORD

L’ultime tentative de May pour sauver son Brexit



241298.jpg

Theresa May, mardi soir, à Londres. (Photo: Capture d’écran/BBC)

La Première ministre britannique a annoncé mardi que le projet de nouvel accord qui sera soumis aux députés comprendra la possibilité d’un nouveau referendum. Elle s’adressera aux députés plus tard, dans la journée de jeudi.

Theresa May joue son va-tout. Alors que les élections européennes, qui ont pris l’allure d’un scrutin fantôme , doivent se tenir jeudi au Royaume-Uni, la Première ministre britannique tente de convaincre les députés britanniques d’adopter une nouvelle mouture de son accord de sortie de l’UE qui leur sera soumis pour vote durant la semaine du 3 juin.

À l’occasion d’un discours prononcé mardi au siège de PwC à Londres, Mme May a annoncé que son gouvernement proposerait à la Chambre des communes un accord qui comprendra la possibilité de déterminer l’organisation éventuelle d’un nouveau referendum sur l’accord de sortie de l’Union européenne (UE).

Après trois tentatives soldées par des échecs, Mme May espère parvenir à un vote favorable en garantissant l’intégrité économique et constitutionnelle de son pays, même si les signaux s’avèrent déjà négatifs.

Alors que Theresa May doit s’adresser aux députés ce jeudi, le leader des travaillistes, Jeremy Corbyn, a déjà laissé apparaître son scepticisme . De même pour le conservateur Boris Johnson qui s’affiche comme successeur de Mme May.

Le Brexit est désormais prévu pour le 31 octobre au plus tard. Les 27 pays membres de l’UE devront ensuite se prononcer sur l’accord trouvé côté anglais, lorsque celui-ci surviendra. Or, comme le laissait entendre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à Paperjam lors d’une interview publiée vendredi 17 mai, le vote britannique n’entrainerait pas un blanc-seing automatique côté européen .