POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Notation

Le triple A confirmé par S&P



Selon le ministre des Finances, cette nouvelle notation confirme le bien-fondé de la politique du gouvernement. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne/Archives)

Selon le ministre des Finances, cette nouvelle notation confirme le bien-fondé de la politique du gouvernement. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne/Archives)

Après Moody’s en juin, Fitch en août, c’est l’agence internationale de notation S&P qui a confirmé le triple A du Luxembourg. Avec une perspective stable qui devrait affermir encore la confiance des investisseurs.

L’agence internationale de notation Standard & Poor’s (S&P) a confirmé le triple A du Luxembourg, avec perspective stable. C’est la meilleure notation possible, par ailleurs déjà décernée  en juin par Moody’s , et en août par Fitch  et DBRS Morningstar .

S&P se montre confiante à l’égard de l’économie luxembourgeoise et prévoit une croissance de 5,5% en 2021, puis un taux moyen de 3,2% pour la période 2022-2024. Dans son rapport, l’agence souligne que «le gouvernement a réagi de manière rapide et cohérente aux conséquences socioéconomiques de la pandémie, en adoptant un plan de relance de taille pour soutenir l’économie et ses citoyens dès l’éclatement de la crise sanitaire. S&P estime, par ailleurs, que ceci a été principalement rendu possible grâce à la politique prudente du gouvernement et à la marge de manœuvre budgétaire, qui a pu être dégagée au cours des dernières années.»

Je me réjouis que le pays reste attractif pour les entreprises, les investisseurs et les salariés.
Pierre Gramegna

Pierre Gramegna,  ministre des Finances,  DP

Et les perspectives à venir sont bonnes. Selon S&P, le Luxembourg est bien placé pour faire face à d’éventuels risques liés à l’environnement externe, dont notamment l’impact possible des changements au niveau de la fiscalité internationale des entreprises. Le niveau de dette publique relativement faible représente, par ailleurs, un coussin de sécurité permettant d’atténuer tout risque éventuel.

De quoi réjouir le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP): «Cela confirme à nouveau le bien-fondé de la politique budgétaire du gouvernement ainsi que l’efficacité des mesures prises pour faire face à cette pandémie. Malgré un impact majeur sur les finances publiques, le taux d’endettement du Luxembourg demeure l’un des plus bas en Europe, et je me réjouis que le pays reste attractif pour les entreprises, les investisseurs et les salariés.»