POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Cercle des médecins généralistes

«Toujours possible» de se faire vacciner contre la grippe



Le CMG appelle les personnes de plus de 65 ans et celles porteuses d’une maladie chronique à se faire vacciner contre la grippe et les pneumonies à pneumocoque «tant qu’il reste des vaccins». (Photo: Shutterstock)

Le CMG appelle les personnes de plus de 65 ans et celles porteuses d’une maladie chronique à se faire vacciner contre la grippe et les pneumonies à pneumocoque «tant qu’il reste des vaccins». (Photo: Shutterstock)

Pour les personnes âgées ou vulnérables, se faire vacciner contre la grippe est encore possible. Et nécessaire, pour éviter une combinaison dangereuse avec le Covid-19 et une charge supplémentaire pour les hôpitaux.

Il faudra attendre encore des mois avant d’avoir une chance d’obtenir un vaccin contre le Covid-19. Mais la vaccination contre la grippe reste un moyen efficace de limiter la surcharge des hôpitaux. Et d’éviter une combinaison dangereuse avec le Covid-19.

Le Cercle des médecins généralistes (CMG) appelle ainsi les groupes prioritaires – personnes de plus de 65 ans et celles porteuses d’une maladie chronique – à venir se faire vacciner contre la grippe «tant qu’il reste des vaccins». La grippe saisonnière, qui débute en général à partir de novembre, connaît un pic épidémique vers la fin du mois de décembre ou le début du mois de janvier. Et, chaque année, entre 65 et 95 personnes en meurent au Luxembourg.

La campagne de vaccination contre la grippe a quant à elle commencé vers la fin du mois de septembre. Et les capacités – 110.000 vaccins commandés cette année, soit 30.000 de plus que les années habituelles – arriveraient à leurs limites, du fait d’une demande plus forte. Mais «il y en a encore», assure le docteur Christian Schmit, membre du CMG. «Il est toujours possible de se faire vacciner, donc il faut y aller.» Des livraisons devraient d’ailleurs avoir lieu d’ici la fin de l’année.

Les gestes barrières efficaces

Pour sauvegarder les stocks, les vaccins sont réservés exclusivement aux groupes prioritaires. «Nous ne vaccinons pas les personnes jeunes et en bonne santé», précise Christian Schmit.

Le CMG appelle aussi les personnes vulnérables à se faire vacciner contre les pneumonies à pneumocoque.

Bien sûr, les gestes barrières édictés contre le Covid sont tout aussi efficaces contre la grippe ou les pneumonies. «Il est plus que jamais nécessaire de respecter les gestes barrières», insiste ainsi le CMG.

D’autre part, «les personnes atteintes de maladies chroniques ne doivent surtout pas arrêter leurs traitements», rappelle Christian Schmit. «Nous sommes à leur disposition pour un suivi. Nous prenons des précautions pour éviter des contaminations au Covid-19 et d’ailleurs il y a toujours la possibilité de téléconsulter. Il ne faut pas risquer un infarctus pour éviter le Covid.»