PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Défi

Tokeny choisit Polygon pour contourner les «bouchons»



En attendant qu’Ethereum 2.0 soit déployée, pour contourner les coûteux bouchons, Tokeny a décidé d’utiliser la couche 2 de Polygon. Comme une route secondaire aussi sûre que l’autoroute. (Photo: Shutterstock)

En attendant qu’Ethereum 2.0 soit déployée, pour contourner les coûteux bouchons, Tokeny a décidé d’utiliser la couche 2 de Polygon. Comme une route secondaire aussi sûre que l’autoroute. (Photo: Shutterstock)

Victime de son succès, Ethereum ne peut pas traiter plus de 15 opérations par seconde, et celles qui s’accumulent coûtent cher en frais aux porteurs de projets. Comme beaucoup d’autres, Tokeny a adopté une solution de couche 2, Polygon, en attendant qu’Ethereum 2.0 soit déployée.

Imaginez une autoroute à deux fois deux voies, capable d’absorber le trafic de 15 voitures par seconde. Et 100.000 frontaliers qui la prennent en même temps. L’autoroute est saturée, les bouchons ralentissent tout le monde et coûtent de l’argent, puisque les salariés sont bloqués sur la route.

C’est à peu près ce qui se passe, en ce moment, sur Ethereum, et qui freine l’adoption plus rapide du réseau.

Comment résoudre, même provisoirement, le problème, en attendant qu’ une nouvelle version d’Ethereum soit déployée plus largement ? En créant des sorties vers des routes plus petites mais tout aussi sûres, qui vont permettre aux frontaliers de rallier leur destination plus rapidement.

10.000 fois moins cher

Dans le monde de la finance décentralisée (Defi), c’est ce qu’on appelle une «couche 2». Confrontée aux mêmes problématiques que les autres, Tokeny annonce dans un communiqué, ce mardi, avoir conclu un partenariat avec Polygon pour utiliser sa couche 2 et permettre de tokéniser les securities pour beaucoup moins cher, plus rapidement, y compris si la croissance est au rendez-vous. Soit 10.000 fois (!) moins cher en frais, et en trois secondes. Le chiffre paraît énorme, mais dans un monde de milliers d’opérations en instantané, ces petits montants font une différence et freinent bon nombre de porteurs de projets.

«La solution de couche 2 de Polygon apporte l’efficacité, tandis que le protocole T-Rex applique la conformité pour la propriété des jetons de sécurité. Désormais, les émetteurs peuvent facilement migrer leurs opérations sur Ethereum et offrir un marché secondaire pour une fraction du coût. En réduisant les frais, de nouveaux segments d’émetteurs d’actifs sont ouverts au fur et à mesure que cela devient plus viable sur le plan commercial pour des projets de fractionnement d’actifs coûteux, ciblant les investisseurs de détail ou émettant des microcrédits, des jetons de fidélité et des stablecoins», s’est félicité le CEO de Tokeny, Luc Falempin.