LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

oui, chef!

Tempo s’invite chez Cocottes avec Morris Clip



Loin de se laisser abattre par la situation actuelle, Morris Clip garde la patate et crée un menu spécial pour Cocottes…  (Photo: Maison Moderne)

Loin de se laisser abattre par la situation actuelle, Morris Clip garde la patate et crée un menu spécial pour Cocottes…  (Photo: Maison Moderne)

Le temps de cette nouvelle phase de fermeture, le chef du Tempo, Morris Clip, proposera une carte «guest» alléchante dans les rayons des boutiques Cocottes, avant de retrouver ses cuisines de la Porte de l’Europe.

Racontez-nous un peu votre parcours...

Morris Clip. – «Je suis né et j’ai grandi dans la région de Libramont, en Belgique, au sein d’une famille d’hôteliers et restaurateurs. Notre établissement familial, La Barrière de Transinne, est un ancien relais-poste qui avait été transformé par mon arrière-grand-père. J’y ai d’ailleurs passé cinq ans en cuisine, une période pendant laquelle nous avons fêté son centenaire! Avant cela, j’avais fait l’école hôtelière de Libramont et je m’étais formé aussi en grande partie de manière autodidacte... Après les cuisines familiales, j’ai monté mon propre restaurant, La Bicoque, juste en face, que j’ai eu pendant 11 ans. En 2011, j’ai débarqué à Luxembourg pour rejoindre la Brasserie Schuman sur invitation de Laurence Frank, avec un coup de pouce de la part d’Olivier Destenay. J’en ai tenu les cuisines pendant cinq ans, puis j’ai traversé le pont et j’ai rejoint le Tempo. J’y occupe la fonction de chef-associé depuis!

Une deuxième fermeture des restaurants est arrivée ce jeudi. Quelle est la démarche de cette collaboration avec Cocottes?

«Dès qu’on a compris que cette fermeture était inévitable, on a tout de suite voulu rebondir et optimiser les atouts au sein de groupe. Il était important, pour Stéphanie Jauquet et moi, que le nom Tempo continue à exister et à faire parler malgré cette nouvelle épreuve et nous avons rapidement eu l’idée de cette petite carte dédiée présente au sein de l’enseigne Cocottes. Je pense que c’est non seulement une bonne idée, mais je suis aussi content car elle va me permettre de collaborer avec mon collègue et ami Richard Brillet, qui est en charge des cuisines de Cocottes. On se connaît bien, mais on est très souvent dans nos établissements respectifs et cela fait plaisir de le retrouver, surtout dans ces conditions!

Que vont pouvoir trouver les clients de Cocottes dans ces plats «Tempo»?

«Ce sont avant tout des plats de saison qui sont inspirés de la cuisine au Tempo et dont on sait qu’ils sont très demandés. Dès demain, celles et ceux qui les connaissent et/ou qui souhaitent les découvrir pourront ainsi tester le tataki de thon rouge, l’épaule d’agneau confite ou encore les très populaires coquillettes au Bellota et truffe...

Que planifiez-vous si le Tempo peut rouvrir le 15 décembre?

«Si nous pouvons effectivement rouvrir le 15, ce ne sera que pour une semaine car notre congé annuel prévu depuis longtemps fait que nous refermerons en fin de semaine. Du coup, j’ai très envie de m’amuser, de faire confiance à mon instinct, à ma créativité et à mon petit grain de folie et j’ai envie de demander aux clients de faire de même. Faire une carte de tapas éphémère et festive, mais servie avec une sécurité maximale! Nous aurons tous besoin de nous amuser un peu, au moins dans nos assiettes... 

Si vous pouviez cuisiner avec un chef le temps d’une soirée, qui serait-il?

«J’adore la cuisine au feu, j’ai d’ailleurs hâte de refaire tourner une grosse broche devant le Tempo! Et dans ce sens, j’admire le travail du chef Francis Mallmann, que j’avais redécouvert avec joie dans l’épisode de la série ‘Chef’s Table’ qui lui était consacré. Ça doit être génial de cuire avec lui!»

Les plats «Tempo» de Morris Clip pour Cocottes seront disponibles dès demain, vendredi 27 novembre, dans les boutiques Beaumont, Glacis, Concorde et Belle Étoile.

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!