POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Statec

Le taux annuel d’inflation en hausse de 0,7 à 0,9%



Les soldes de juillet ont comme chaque année joué un rôle dans la baisse moyenne des prix dans certains secteurs. (Photo: Romain Gamba /Maison Moderne)

Les soldes de juillet ont comme chaque année joué un rôle dans la baisse moyenne des prix dans certains secteurs. (Photo: Romain Gamba /Maison Moderne)

Comme c’est le cas chaque année, l’indice des prix à la consommation est en recul au mois de juillet. La raison principale est l’impact des réductions de prix durant les soldes.

L’indice des prix à la consommation calculé par le Statec est en recul de 0,5% au mois de juillet par rapport au mois précédent. Un repli qui est à imputer principalement, comme chaque année, aux réductions de prix lors des soldes d’été. Si on exclut cette variation et que l’on écarte les produits pétroliers, les prix des autres biens et services progressent de 0,1%.

Les soldes ont particulièrement impacté les prix dans le secteur de l’habillement et des chaussures (-10,6%), de la bijouterie et horlogerie (-4,3%), des meubles (-1,5%) et, dans une moindre mesure, des effets personnels (-0,8%).

Les produits pétroliers toujours plus chers

En juillet, pour le second mois de suite, les prix des produits pétroliers sont orientés à la hausse. «Un passage à la pompe coûte 4,3% de plus pour le diesel, alors que pour l’essence, l’augmentation se limite à 3,9%», indique le Statec. Pour un litre de mazout de chauffage, un ménage a payé en juillet 10,5% de plus par rapport au mois précédent.

Les prix alimentaires ont baissé de 1% en comparaison mensuelle. L’impact le plus net a été mesuré sur les fruits (-3,1%) et les légumes (-5,4%), ainsi que pour les poissons et fruits de mer (+0,8%). Les prix de la viande et des boissons non alcoolisées ont augmenté de 0,2%.

En comparaison annuelle, les prix alimentaires sont supérieurs en juillet 2020 de 2,3% par rapport à juillet 2019.

Le taux annuel d’inflation se fixe donc à 0,9%, contre 0,7% un mois plus tôt.