LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

we like it!

La «success-story» de l’eau glaciaire Lodyss



En quelques mois, les bouteilles de verre Lodyss ont su s’imposer sur le marché local et remporter des distinctions à l’international.  (Photo: Brasserie Nationale)

En quelques mois, les bouteilles de verre Lodyss ont su s’imposer sur le marché local et remporter des distinctions à l’international.  (Photo: Brasserie Nationale)

Un an à peine après son lancement par la Brasserie Nationale, l’eau minérale Lodyss s’est imposée sans retenue, mais avec style, dans les commerces, bars et restaurants. Et le succès continue, avec l’obtention d’une certification prestigieuse et durable…

Vous n’avez pas pu passer à côté l’été dernier: sur de nombreuses terrasses du pays se dressaient fièrement de grands parasols blancs et bleus à l’effigie de la nouvelle star luxembourgeoise : Lodyss, l’eau «glaciaire» lancée début 2020 par la Brasserie Nationale (Bofferding, Battin, Munhowen Drinx...).

Pour rappel, les eaux plate et pétillante de la gamme Lodyss sont non seulement présentées comme «datant de l’ère glaciaire, conservées à l’abri de toute pollution humaine et certifiées zéro nitrate et faibles en sodium», mais bénéficient aussi d’une image élégante, avec un design sobre et l’utilisation exclusive du verre pour son conditionnement.

Un conditionnement écologique, avec des bouteilles consignées, qui n’est pas étranger – bien au contraire – à l’obtention récente par Lodyss de la plus haute distinction décernée par l’organisme allemand Deutsche Landwirtschafts-Gesellschaft (DLG), spécialiste de la production durable.

En ce qui concerne la présence de la marque dans l’horeca, «ce sont environ 50% des établissements du pays qui servent Lodyss quand tout est ouvert. Nous avons fourni aux établissements partenaires quelque 400 parasols et 10.000 verres pour stimuler sa visibilité», précise Fabien Cesarini, directeur Marketing de Munhowen, la branche logistique de la Brasserie Nationale.

Un succès à la fois critique et populaire, donc très probablement lié à la force de frappe de la Brasserie Nationale, notamment en matière de marketing, mais aussi très tangible et sans plastique. Tout cela en moins d’un an… Ça vaut bien un petit bravo!

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?   C’est ici!