POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Selon le CSMI

Seuls les enfants vulnérables devraient être vaccinés



Seuls les enfants souffrant de maladies respiratoires ou cardiaques, d’immunodéficiences, de diabète ou d’obésité morbide, d’encéphalite et d’épilepsie, de maladies rénales et d’anomalies chromosomiques, comme le syndrome de Down, devraient se voir proposer le vaccin. (Photo: EU)

Seuls les enfants souffrant de maladies respiratoires ou cardiaques, d’immunodéficiences, de diabète ou d’obésité morbide, d’encéphalite et d’épilepsie, de maladies rénales et d’anomalies chromosomiques, comme le syndrome de Down, devraient se voir proposer le vaccin. (Photo: EU)

Le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) a déclaré que seuls les enfants vulnérables âgés de 5 à 12 ans présentant des pathologies préexistantes ou ceux vivant avec des personnes présentant un risque élevé de développer des symptômes de Covid-19 sévères devraient se faire vacciner.

Le 25 novembre dernier, l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait approuvé le vaccin Pfizer/BioNTech pour les enfants âgés de 5 à 11 ans , suite à une décision similaire des organismes de réglementation aux États-Unis et au Canada.

Mardi, le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) a déclaré que le vaccin contre le coronavirus ne devait pas être proposé à tous les enfants, mais uniquement à ceux qui présentent un risque élevé d’infection ou à ceux qui vivent avec une personne susceptible de développer des symptômes graves.

«Bien que les enfants de plus de 12 ans représentent actuellement une grande proportion des nouvelles infections, et donc une population à risque de transmission virale dans la communauté, il a été bien démontré depuis le début de la pandémie que la diminution des infections dans la population adulte entraînait systématiquement une diminution de l’incidence des infections dans la population pédiatrique», a communiqué  le CSMI dans un avis publié le 29 novembre.

Aux États-Unis, par exemple, les régions où la vaccination de la population adulte est la plus faible présentent également le taux le plus élevé d’enfants hospitalisés en raison d’une infection au coronavirus, a indiqué le conseil d’experts.

Les maladies graves dues à une infection restent rares, a précisé le conseil, ajoutant que les adolescents plus âgés présentent un risque plus élevé de complications. Le CSMI avait recommandé la vaccination des enfants et des adolescents âgés de 12 ans ou plus.

«Comme déjà cité dans l’avis du CSMI concernant la vaccination des 12-18 ans, parmi les âges pédiatriques, les enfants entre 1 et 10 ans semblent avoir le moindre risque d’hospitalisation, de complication et de décès», a expliqué le groupe de plus d’une douzaine de médecins.

«Le bénéfice direct de la vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans est nettement moindre que celui de la population générale adulte, et également moindre que celui des adolescents de plus de 12 ans», a encore souligné le CSMI.

Plus précisément, le CSMI a déclaré que seuls les enfants âgés de 5 à 12 ans souffrant de maladies respiratoires ou cardiaques, d’immunodéficiences, de diabète ou d’obésité morbide, d’encéphalite et d’épilepsie, de maladies rénales et d’anomalies chromosomiques, comme le syndrome de Down, devraient se voir proposer le vaccin.

Le gouvernement n’a pas encore pris de décision formelle quant à la vaccination des enfants, mais s’appuie généralement sur les conseils du CSMI.

Cet article a été écrit pour  Delano , traduit et édité pour Paperjam.